Après le faux départ de février dernier, le procès pour fraude fiscale et blanchiment de l’ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, 64 ans, s’ouvre ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris. L’audience de l’hiver dernier avait été stoppée dans boy élan componen le dépôt, componen la défense, de plusieurs questions prioritaires de constitutionnalité (QPC), rejetées componen le Conseil constitutionnel, qui a donc autorisé le cumul plusieurs poursuites pénales et fiscales. Rien ne s’oppose plus, componen conséquent, à ce que l’ancien pilier du gouvernement Ayrault, successivement loué pour sa compétence, puis à l’origine d’un scandale politique inouï, soit jugé pour plusieurs faits qu’il a reconnus.

François Reyl, et l’ex-avocat Philippe Houman, intermédiaire présumé. L’ensemble des débats sont prévus pour durer jusqu’au 15 septembre, le tribunal siégeant lundi, mercredi et jeudi.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *