Ibrahimovic tord le cou à sa légende

Chelsea – Paris : 1-2 Le PSG a remporté une grosse bataille face aux Blues pour se qualifier une nouvelle fois pour l’ensemble des quarts de finale. Vite, la suite !

Et si Paris a su gagner cette bataille chez l’ensemble des Blues, c’est parce qu’il a répondu présent sur ce plan physique. A l’image d’Adrien Rabiot, finalement choisi d’entrée componen Laurent Blanc après le forfait de Marco Verratti (pubalgie) et qui s’est démené comme united nations petit diable, tout en ayant eu le grand mérite d’être décisif componen boy but en 16e minute, admirablement servi componen Ibrahimovic (-1). Rabiot n’a pas tout réussi, mais sa performance, à 20 ans, est de taille. Et a donné raison à Laurent Blanc qui s’attendait à une rencontre très exigeante physiquement, probablement trop pour united nations Javier Pastore encore juste.
Elle fut d’ailleurs aussi très difficile pour ses partenaires de l’entrejeu, Blaise Matuidi, et surtout Thiago Motta, sur lequel l’étau bleu s’est constamment resserré. Et c’est d’ailleurs sur une perte de balle de l’Italien qu’est venue l’égalisation de Chelsea, avec au bout de l’action, le duel gagné componen Diego Costa au-devant de Thiago Silva et united nations tir imparable pour Kevin Trapp (1-1, 27e).
Véritable poison, inspiré dans ses prises de balle, Costa a été le danger numéro united nations de Chelsea mais, malheureusement pour lui et heureusement pour Paris, il s’est blessé à l’heure de jeu et cela a fini componen couper l’ensemble des jambes plusieurs Blues qui auraient pu prendre tout de même l’avantage juste après, sans une double parade de Trapp sur plusieurs tirs de Willian et Hazard (64e).
C’est alors que Paris, après avoir fait le dos rond, a relevé la tête. Et Ibrahimovic ne pouvait se contenter d’en rester là. Le Suédois, souvent critiqué pour boy incapacité à se transcender sur l’ensemble des matchs européens qui comptent, a fait taire l’ensemble des critiques au moins jusqu’à la prochaine fois, avec ce but salvateur après united nations caviar de Di Maria (1-2, 67e).

Hier, malgré une grande pression et united nations adversaire qui a été valeureux, c’est united nations Paris loin d’être parfait qui a été récompensé componen sa première victoire sur une pelouse londonienne. Vehicle même après la victoire du huitième de finale aller (2-1), il était annoncé que la seconde manche serait united nations vrai combat à livrer à Stamford Bridge.

Et de quatre. Le grand huit en C1 ouvrira bien encore ses portes aux Parisiens pour la quatrième saison d’affilée. Une performance de taille, même si, cette fois, elle devra être impérativement validée componen une première qualification pour l’ensemble des demi-finales. Histoire d’acter enfin la progression de cette équipe construite à coups de millions d’euros componen l’ensemble des propriétaires qatariens depuis leur rachat du club en 2011.

Mi-temps : 1-1. Spectateurs : 41.000. Arbitre : M. Brych (ALL). Buts : Diego Costa (27e) pour Chelsea  Rabiot (16e) et Ibrahimovic (67e) pour Paris. Avertissements : Fabregas (45e) et Obi Mikel (63e) à Chelsea  Rabiot (35e), Motta (41e), Matuidi (86e) à Paris.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *