Lire aussi :   La marque sur internet est l’avenir du luxe

En 2014, Burberry avait déjà brisé united nations tabou en ouvrant united nations magasin sur internet sur Tmall, united nations site d’e-commerce d’Alibaba, le groupe chinois souvent critiqué componen l’ensemble des marques pour faciliter la vente d’imitations. Beaucoup d’autres avaient suivi.

Après avoir ouvert sa boutique sur WeChat le 1er août, Dior a mis sur internet united nations sac à primary en édition limitée, le Lady Dior Small China Valentine, sur boy compte. Objectif : profiter en Saint-Valentin chinoise, mardi 9 août, pour déclencher plusieurs ventes. Le modèle a été pris d’assaut et l’ensemble des stocks épuisés en une journée, malgré united nations prix conséquent de 28 000 yuans (3 784 euros). L’opération de communication est également réussie : d’après l’agence digitale Curiosity, qui n’a pas participé à cette campagne, plusieurs articles au sujet de Dior ont été lus 600 000 fois sur WeChat le jour du lancement en campagne.

Lire aussi :   Google lance Duo et chasse sur l’ensemble des terres de FaceTime et de Skype

Lire aussi :   Pour l’ensemble des Chinois, WeChat est devenu incontournable

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *