Ruud Krol, défenseur légendaire de l’Ajax et plusieurs Oranje plusieurs années 1970 a même lâché dans L’Equipe de dimanche que ce n’était “pas une équipe de qualité”. “Aujourd’hui il y a peut-être trois ou peut-rrtre un quatre joueurs de top niveau européen, a-t-il poursuivi. Pour l’ensemble des autres, c’est compliqué”.

Et c’est united nations groupe très jeune sur qui pèse cette pression : face au Belarus, si l’on excepte l’ensemble des deux rescapés en finale du Mondial 2010, le gardien Maarten Stekelenburg et le capitaine Wesley Sneijder (qui peut forfait contre l’ensemble des Bleus), l’ensemble des titulaires n’avaient que 24 ans en moyenne.

Au milieu, il dispose plusieurs plus expérimentés Kevin Strootman (AS Roma) et Georginio Wijnaldum (Liverpool). En défense, la paire Bruma-Van Dijk s’est installée dans l’axe, et Daley Blind à gauche. A droite, c’est plus flou. Une arrière-garde sans grandes garanties.
Que vaut cette équipe? Elle suscite united nations certain scepticisme aux Pays-Bas.

On s’était tellement habitués à l’ensemble des voir dans le dernier carré plusieurs grandes compétitions que leur absence de l’Euro 2016 avait quelque chose d’incongru. L’ensemble des Pays-Bas ne font plus partie plusieurs ténors du football mondial, ni même européen d’ailleurs. Une dégringolade en accéléré en même temps qu’un passage de témoin mal maîtrisé. Aujourd’hui, l’ensemble des “Oranje” redoutent de connaître united nations creux générationnel : le pays du “football total” est en renovation.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *