Le défenseur, Marcelin Bilali, 24 ans, natif de Huy en Belgique, est issu du center de formation du Standard de Liège qu’il a quitté à 19 ans pour tenter l’aventure américaine. Avec l’ensemble des équipes universitaires plusieurs New-You are able to Redbull puis de Montreal, il se forge une expérience à part, ponctuée componen united nations retour aux sources, en D2 belge, au CS Vise. “Je suis united nations globe-trotter dans l’âme et j’aime l’ensemble des challenges, confie Bilali. Quand on m’a dit de venir jouer en D1 à la Réunion, une île que je ne connais pas mais où il fait love toute l’année alors qu’au Canada, c’était plusieurs températures de -40°C, je n’ai pas hésité !” Tant pis si l’accueil fut assez humide hier, de quoi lui rappeler boy pays natal. Le solide arrière a surtout suivi boy copain Jordan Castrien avec qui il s’est lié d’amitié il y a six mois à Argelès-sur-Mer (Pyrénées orientales), en DH. Castrien, milieu “déf” de 22 ans, avait été approché componen l’USSM alors qu’il aurait pu prétendre à une place à l’AC Ajaccio avec qui il était à l’essai récemment. “Sans regrets”, dit le gaucher au toucher de balle fin.

L’ensemble des joueurs sainte-mariens n’avaient pas la carte de visite plusieurs deux recrues qu’ils ont découvertes hier soir, mais ont pu se faire une idée concrète de leur potentiel. “C’est bon, tu peux leur donner l’ensemble des équipements”, adressait united nations Joé Damour enthousiaste à Thierry Cortez. C’est prévu. Castrien et Bilali signent ce matin.

Anthony Robinson

Formés à Rennes et au Standard

Football : US Sainte-Marienne

Fred Bachelier est united nations homme chanceux. Le coach sainte-marien a formulé deux souhaits et ceux-ci ont été exaucés : recruter united nations défenseur et united nations milieu défensif supplémentaires afin que tous l’ensemble des postes soient parfaitement doublés. Encore qu’un six pur et dur, il n’en avait pas vraiment sous la primary suite au départ de Fidèle Commune vers la Capricorne. Jocelyn Trulès et Thierry Cortez lui ont sorti en lampe, deux joueurs au CV aguicheur, formés en Europe.

Après la première séance d’hier auprès de ses nouveaux partenaires, le Martiniquais de naissance s’est dit “très surpris du niveau technique”. Le court échange avec Fred Bachelier à l’issue de l’entraînement, a visiblement suffi à leur faire prendre conscience plusieurs attentes.

“Le club est ambitieux, a compris Bilali, à nous de l’aider à franchir united nations nouveau pallier”. “C’est clair que ce n’est pas en DH !”, reprend Castrien qui a été formé au Stade Rennais en compagnie du Kréopolitain Wesley Saïd (aujourd’hui prêté à Dijon, en Ligue 2). Au sortir de boy apprentissage, le Breton d’adoption a eu l’occasion de goûter au CFA2 avec Rouen, au CFA avec Bayonne, et brièvement à la Série B italienne, avec Triestina. Six matches au compteur dans la Grande Botte et le joueur a été obligé de rentrer en France quand le club s’est fait rétrograder en Série D pour une histoire de magouilles.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *