Cet imbroglio entre la FIBA et l’Euroligue met dans l’embarras l’ensemble des clubs français qui ne savent plus à quel saint se vouer. Au départ, une société privée (Euroleague) organise deux compétitions majeures, l’Euroligue depuis 15 ans, et sa petite soeur, l’Eurocoupe. La Fiba (Fédération internationale) est désireuse de reprendre la primary sur la compétition majeure vehicle elle déplore qu’elle soit, à partir en saison prochaine, réservée encore davantage aux plus riches et plus puissants.

La Fédération française, dont le président Jean-Pierre Siutat est membre du bureau en Fiba, exige que l’ensemble des clubs français participent à la Champions League, et abandonnent l’Euroligue et l’Eurocoupe. Ce que plusieurs clubs français réprouvent. Ainsi, la star National basketball association Parker And Eva Longoria, également président de Villeurbanne, refuse catégoriquement de jouer en Champions League. D’autres clubs, moins radicaux (Strasbourg, Le Mans, Gravelines, Chalons-Reims et Cholet) demandent à la FFBB de revoir sa position. « Je comprends l’ensemble des inquiétudes, affirme Jean Pierre Siutat. Ce que personne ne veut, c’est que tous l’ensemble des clubs français se retrouvent dans une compétition derrière l’ensemble des 40 meilleurs clubs européens. Là-dessus on est tous d’accord », assure-t-il.

Cette saison, Euroleague a confirmé le maintien de ses deux compétitions l’Euroligue (16 clubs, dont ou peut-rrtre un 1 français en cas de victoire de Strasbourg cette année en Eurocoupe) et surtout l’Eurocoupe (24 équipes, dont plusieurs équipes françaises). En Euroligue, il y aura 11 « franchises », actionnaires en compétition et inscrites de manière permanente, comme le Real Madrid, lauréat en dernière édition, le FC Barcelone ou peut-rrtre un encore le CSKA Moscou. La Fiba, qui entend privilégier l’ensemble des champions nationaux dans une compétition moins moins fermée, doit présenter quant à elle ce lundi à Paris « sa » compétition, la Champions League, qui devrait concerner plus de pays (une trentaine).

Villeurbanne chef de file plusieurs contestataires

La Fédération française et la Fiba ont menacé d’exclure de leur championnat national l’ensemble des équipes « rebelles » engagées en Euroligue ou peut-rrtre un en Eurocoupe. Si le conflit se durcit, l’ASVEL pourrait ainsi être exclue de ProA ! « On n’en est pas là, tempère Jean-Pierre Siutat. Il n’y a pas de conflit entre Parker And Eva Longoria et nous. Il défend le basket français comme il l’a toujours fait. Je ne suis pas pour le combat mais pour bâtir l’avenir du basket européen. »

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *