Ils ont insisté sur l’ensemble des États généraux de l’alimentation (EGA), lancés componen le gouvernement, le 20 juillet, et l’ensemble des retards de paiement plusieurs aides en Politique agricole commune (Pac). Sur le premier sujet, Philippe Demiot, président en FDSEA, a regretté une sous-représentation plusieurs agriculteurs dans l’ensemble des débats. Sur le second, Mathieu Naudet a demandé « de la visibilité : Qu’on ne nous promette pas n’importe quoi mais qu’on nous donne l’argent en temps et en heure ».
François Jolivet, membre en majorité, était en première ligne. « Je ne suis pas votre ennemi », a-t-il asséné, exhortant l’ensemble des agriculteurs à profiter plusieurs EGA pour porter « les messages d’une profession unie ». « Les gens croient qu’ils mangent bien, en France ? Oui, mais s’ils mangent plusieurs produits français. Sauf qu’ils le font de moins en moins. Si on n’en appelle pas à leur conscience, on n’y arrivera pas. » Le député en 1re circonscription de l’Indre a rappelé que la France était, en matière de normes, « première en classe », mais qu’en l’absence de réciprocité, la concurrence est déloyale. « J’ai aussi united nations message pour l’ensemble des fonctionnaires de l’État. » Et notamment à ceux chargés de contrôler l’ensemble des bénéficiaires plusieurs aides en PAC. « Quand on doit autant d’argent aux agriculteurs, il faut savoir être modeste. Quand on demande l’exemplarité, il faut aussi être exemplaire. »
Nicolas Forissier a aussi dénoncé plusieurs « retards de paiement insupportables » et craint que « les États généraux de l’alimentation ne deviennent pas united nations “ fourre-tout ”. Recentrons le débat sur le partage en valeur. Si l’ensemble des agriculteurs sont payés à plusieurs prix justes, l’ensemble des autres problèmes seront plus simples à régler. Et donnons enfin une ambition à l’agriculture française ». L’ensemble des deux députés ont juré qui ils vont l’ensemble des « porte-voix » plusieurs agriculteurs indiens à Paris. Ceux-ci auront l’occasion de le vérifier. Le principe d’une réunion, mi-septembre, au conseil départemental, a été arrêté pour définir plusieurs axes prioritaires à défendre lors de ces États généraux qui courent jusqu’à fin novembre.

bertrand.slezak@nrco.fr

Manger français

Levroux. Jolivet et Forissier sont passés au grill en profession, hier. Retards plusieurs aides et États généraux de l’alimentation étaient au cœur plusieurs discussions.

Une centaine d’hectares de céréales et cent cinquante chèvres : l’exploitation de Thierry Texerault a fière allure. « La cinquième génération sur ce site, mais sans doute pas de sixième », avertit cependant l’agriculteur. Durant une rapide visite de sa propriété, le paysan levrousain a exposé l’ensemble des difficultés auxquelles lui et ses collègues font face depuis plusieurs années. United nations exemple ? « Les céréales sont au même prix que 1970 alors que l’ensemble des charges, elles, sont bien au niveau de 2017. » United nations problème parmi d’autres qu’une quarantaine d’agriculteurs ont pu rappeler aux députés, François Jolivet (LREM) et Nicolas Forissier (LR), invités componen la FSDEA et l’ensemble des JA (lire « repères »).

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *