Par Rosalind S. Helderman, Anton Troianovski et Tom Hamburger | Washington Post
Un dirigeant d’une importante société russe de médias sociaux a fait plusieurs ouvertures à la campagne présidentielle de Donald Trump en 2016 – y compris des jours avant les élections de novembre – exhortant le candidat à créer une page sur le site pour séduire les Russes américains et russes.
Le dirigeant de Vkontakte, ou VK, l’équivalent russe de Facebook, a envoyé un courriel à Donald Trump Jr. et au directeur des médias sociaux Dan Scavino en janvier et en novembre de l’année dernière, pour aider à promouvoir la campagne de Trump auprès de près de 100 millions d’utilisateurs. familier avec les messages.
“Ce sera le top des nouvelles en Russie”, écrit Konstantin Sidorkov, directeur du marketing de partenariat de VK, le 5 novembre 2016.
Alors que Scavino a exprimé son intérêt à en apprendre davantage à un moment donné, il n’est pas clair si la campagne a poursuivi l’idée. Un avocat de Trump Jr. a déclaré que son client a transmis une idée sur le concept à Scavino au début de l’année et ne pouvait pas se rappeler de toute autre discussion à ce sujet.
Scavino n’a pas répondu aux demandes de commentaires. Un porte-parole de la Maison Blanche a refusé de commenter.
Les courriels, qui ont été lus au Washington Post et confirmés par des personnes connaissant leur contenu, montrent un nouveau point de contact direct entre un Russe influent et des conseillers de Trump lors de la course 2016. Les enquêteurs de l’avocat spécial Robert Mueller III et de plusieurs comités du Congrès examinent ces contacts dans le cadre de leurs examens de l’ingérence de la Russie dans la campagne de 2016.
Pendant la période où VK entrait en contact avec l’opération Trump, la Russie était engagée dans une campagne d’influence à travers les médias sociaux pour soutenir Trump, ont déclaré les services secrets américains.
Les représentants de VK et Sidorkov n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.
Le site, dont le nom se traduit par «en contact», est le réseau social le plus populaire de Russie et appartient au géant russe de l’Internet, Mail.Ru Group.
Jonathan Albright, directeur de recherche du Centre de Tow pour le journalisme numérique à l’Université de Columbia, a décrit VK comme «une plateforme de médias sociaux extrêmement populaire et un excellent outil pour communiquer avec les expatriés russes et les publics russophones».
Alors qu’il est principalement utilisé par les utilisateurs russophones, le site est également connu en Europe – et de plus en plus aux États-Unis – comme une plate-forme adoptée par les groupes nationalistes blancs, selon les groupes qui suivent leur activité.
Les politiciens d’extrême droite en Allemagne et dans d’autres pays ont des profils VK, a déclaré Albright. Le site Web a également acheminé d’importants volumes de trafic vers Breitbart News et Infowars, un site de conspiration populaire et conservateur, au cours de la campagne de 2016, a-t-il dit.
L’ouverture avec VK a été négociée par Rob Goldstone, un promoteur musical britannique qui a demandé à Trump Jr. l’année dernière de rencontrer un avocat russe qui, selon lui, avait des informations compromettantes sur la candidate démocrate Hillary Clinton.
Au début de 2016, Goldstone a envoyé un courriel à Trump Jr. pour discuter de l’idée de mettre en place une page pour Trump sur VK, selon des personnes familières avec son message. Robert Gage, un avocat pour Goldstone, a refusé de commenter.
Alan Futerfas, un avocat de Trump Jr., a confirmé que son client avait reçu le courriel de Goldstone. Futerfas a dit que c’était la dernière discussion sur VK que Trump Jr. pouvait se rappeler.
“Goldstone a écrit à Donald Trump Jr. au début de l’année, et il a transmis l’information à Dan Scavino”, a-t-il dit. “Il n’a rien fait de plus avec l’information et n’avait aucun souvenir ou implication dans toute autre discussion à ce sujet.”
À l’époque, Scavino a répondu à l’idée avec enthousiasme.
“S’il vous plaît n’hésitez pas à m’envoyer ce que vous avez”, a écrit Scavino à Goldstone le 19 janvier. “Merci beaucoup d’avoir veillé sur M. Trump et sa campagne présidentielle.”
Quelques jours plus tard, Sidorkov envoya un courriel à Scavino, Trump Jr. et l’assistant de longue date de Donald Trump, Rhona Graff.
“Ravi de vous rencontrer, vous et votre équipe”, a écrit Sidorkov, en joignant des informations sur VK et sa portée sur les médias sociaux.
Sidorkov a rejoint VK en tant que responsable des relations avec les partenaires en juillet 2014, selon son profil LinkedIn.
Il avait apparemment croisé Trump au moins une fois auparavant, lors du concours Miss Univers 2013 à Moscou. Sidorkov a posté des photos de l’after-party sur sa page VK, dont une dans laquelle Trump a posé avec un pouce en l’air à Olivia Culpo, la gagnante de l’année précédente, et le musicien Nick Jonas.
Sidorkov – un jeune cadre de la technologie à réaction qui documente ses fréquents voyages sur Instagram et d’autres sites – a posté une photo en juillet posant à côté de Vladimir Poutine. Le président russe venait de participer à une session Q-and-A avec les écoliers et les utilisateurs de VK.
En juin 2016, Goldstone a de nouveau contacté Trump Jr., l’invitant à rencontrer l’avocate russe Natalia Veselnitskaya, qui, selon lui, partagerait des informations faisant partie des efforts du gouvernement russe pour aider la campagne de Trump. Goldstone représentait une pop star russe, Emin Agalarov, dont le père, Aras, est un développeur russe qui a contribué à l’arrivée du concours de Miss Univers de Trump à Moscou en 2013.
Trump Jr. a invité son beau-frère Jared Kushner et le président de la campagne Paul Manafort à assister à la réunion. Plus tard, il a déclaré que Veselnitskaya n’avait fourni aucune information sur Clinton lors de la brève réunion, qu’il considérait comme une perte de temps.
“Il n’y avait pas vraiment de suivi parce qu’il n’y avait rien à faire”, a déclaré Trump Jr à Sean Hannity de Fox News en juillet.
Interrogé pour savoir s’il avait d’autres contacts avec Goldstone, Trump Jr répond: “Casual. ‘Hey, comment ça va?’ Emin va être en ville en spectacle, quelque chose comme ça. ”
Les courriels récemment révélés montrent que Goldstone était en contact avec la campagne environ deux semaines après avoir visité la tour Trump.
“Je suis en train de suivre un courriel de quelque chose que j’avais mentionné à Don et Paul Manafort lors d’une réunion récemment”, a écrit Goldstone à Scavino le 29 juin. Goldstone a écrit que son client, Emin Agalarov, et un “Contact” chez VK voulait créer une promotion “Vote Trump 2016”.
“A l’époque, Paul avait dit qu’il l’accepterait, et j’ai demandé aux gens de VK de créer une page d’exemple basique, que je vous envoie maintenant pour approbation”, écrit Goldstone. “Il faudrait simplement que M. Trump envoie un court message aux électeurs russo-américains ou un message générique, selon votre choix, et que la page puisse être opérationnelle très rapidement.”
Obtenez les meilleurs titres dans votre boîte de réception chaque après-midi. Recevez gratuitement le bulletin d’information de PM Report.
S’inscrire
Il a indiqué qu’il copiait Sidorkov, “un bon ami”, sur sa note, “comme il superviserait la promotion de la page.” Des extraits de l’email ont été rapportés pour la première fois par CNN.
Ike Kaveladze, un représentant des Agalarov basé aux États-Unis, a assisté à la réunion de Trump Tower, mais a déclaré que l’idée de la page VK n’a pas été discutée, selon son avocat Scott Balber.
“Cela n’a absolument pas eu lieu”, a-t-il dit. Balber, qui représente également les Agalarov, a ajouté qu’il n’avait aucune raison de croire que ses clients «en savaient rien».
La proposition de VK n’a pas été mentionnée dans les notes prises par Manafort au cours de la réunion, qui ont été remises au Congrès, selon une personne qui les a vues. Jason Maloni, un porte-parole de Manafort, a refusé de commenter.
Le 5 novembre, Sidorkov a renouvelé son discours à l’équipe de Trump, en écrivant que «tous les russophones», y compris aux États-Unis, en Russie et dans les anciens États soviétiques, souhaitaient obtenir des nouvelles de Trump en langue russe.
“Nous allons vous aider avec la promotion de la page. . . notre public, 100 millions d’utilisateurs », écrit-il à Scavino, Trump Jr. et Graff.
Le jour du scrutin, Sidorkov a diffusé la photographie de Trump à l’émission Miss Univers après novembre sur Instagram.
“Qui aurait pensé”, écrivait-il.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *