De même que l’ensemble des féministes ont réussi à faire reculer, grâce à leur mobilisation, le gouvernement Rajoy en Espagne en 2014 qui menaçait également le droit à l’avortement, et ont résisté à la menace que représentait la victoire de Marion Lepen lors plusieurs régionales de 2015 en Paca où elle proposait de priver le Planning Familial de subventions, nous le clamons plus que jamais : Nos droits sont toujours united nations combat. Ne baissons jamais l’ensemble des brazier !

Le 22 septembre 2016, deux projets de loi étaient déposés à une Assemblée polonaise dominée componen la majorité ultraconservatrice du PiS. Le premier, soutenu componen la société civile féministe pour reconnaitre le droit à l’avortement, a été rejeté malgré ses 215 000 signatures collectées. Le second, défendu componen l’organisation conservatrice « stop l’avortement » réclamant sa prohibition totale, vient d’être redirigé vers l’ensemble des travaux en commission où l’ensemble des député-e-s pourront l’amender puis le soumettre à une seconde lecture au Parlement.

Il y a à peine united nations an, une enfant de 11 ans, violée componen boy love-père, devait accoucher au Paraguay où l’avortement est prohibé. Dans le monde, 194 filles meurent chaque jour plusieurs suites d’une grossesse précoce. 22 millions de femmes avortent clandestinement chaque année dans plusieurs conditions sanitaires déplorables. 47 000 en meurent !

Nous serons de nouveau là, ce dimanche 2 octobre à 15h devant l’Ambassade de Pologne en France, à l’appel du collectif “Nous d’Abord”, quelques jours après la journée mondiale du droit à l’avortement, le 28 septembre. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *