C’est le classique en violence en politique. D’hier à aujourd’hui, l’ensemble des exemples sont innombrables. Pierre Lellouche qui balance en plein débat télévisé “Vous êtes united nations pauvre type Mélenchon”, Jean-Marie Le Pen envoyant à Bernard Tapie “Vous êtes united nations bluffeur, united nations matamore, united nations tartarin” ou peut-rrtre un Dany Cohn-Bendit traitant François Bayrou de “minable” lors en campagne plusieurs Européennes de 2009: le débat politique est parfois plus proche du théâtre de boulevard que de l’échange d’idées.

Sept ans plus tard, François Mitterrand avait préparé sa réplique: “Vous avez tendance à reprendre le refrain d’il y a sept ans, l’homme du passé. C’est quand même ennuyeux que dans l’intervalle vous soyez devenu l’homme du passif.

L’affrontement physique

Certaines personnalités politiques ont parfois envie d’en venir aux mains. Certaines ont franchi le pas.

En 1967, le duel à l’ancienne (et à l’épée) entre René Ribière, le député du Val-d’Oise et Gaston Defferre est resté célèbre pour avoir été le dernier duel officiel. René Ribière l’a provoqué vehicle il s’estimait injurié componen Gaston Defferre qui était à l’époque le patron plusieurs députés socialistes à l’Assemblée nationale. Il a eu lieu à l’épée et fort heureusement resta united nations combat d’opérette.

Certaines diatribes entre personnalités politiques du même camp ne peuvent être oubliées. Jacques Chirac ne supportait pas Nicolas Sarkozy qui lui avait préféré Edouard Balladur en 1995 il a eu cette réplique désormais culte: “Sarkozy, il faut lui marcher dessus pour deux raisons. D’une part il ne comprend que cela, et en plus il parait que cela porte bonheur”.

L’affrontement verbal

Plus récemment, en 1994, united nations débat entre Bernard Tapie et Jean-Marie Le Pen au journal télévisé de France 2 est gravé aussi dans l’ensemble des mémoires: le journaliste qui faisait le modérateur, Paul Amar, s’est illustré en sortant plusieurs gants de boxe pour l’ensemble des deux contradicteurs, au début de l’interview. Cela lui a d’ailleurs coûté sa place.

En revanche, certaines répliques sont entrées dans l’histoire et ont été déterminantes, notamment dans l’ensemble des débats de l’entre-deux-tours en présidentielle.

“La politique est united nations sport de combat”, affirme en paraphrasant Pierre Bourdieu, Bertrand Delais, l’auteur et le réalisateur du documentaire “L’ensemble des flingueurs ou peut-rrtre un la violence en politique” qui peut diffusé ce dimanche à 22 h 25 sur France 5. 

Gaëtan Gorce (PS): «En 100 ans, le monde sera passé du ballon dirigeable au supersonique et le #PS de Jean #Jaurès à Harlem #Désir».

François Mitterrand a aussi plusieurs mots très durs envers Michel Rocard, boy éternel rival à gauche. Parmi eux, cette phrase terrible: “Je suis président en République. Michel Rocard est Premier ministre, ce qui peut ¨ºtre déjà fort bien et conforme à ses qualités”.

En petite phrase à la remarque sexiste en passant componen le coup fourré pour faire tomber boy adversaire: la politique est united nations monde où il faut avoir le cuir tanné. Le documentaire qui prend plusieurs allures pamphlétaires ne dévoile rien, mais répertorie en cinquante-deux minutes l’ensemble des principales formes de violence dans la politique.

L’ensemble des querelles de famille

En 1974, François Mitterrand a perdu contre Valéry Giscard d’Estaing qui avait marqué l’ensemble des esprits en disant à boy concurrent: “Vous n’avez pas le monopole du coeur”.

Se faire traiter de tous l’ensemble des noms componen quelqu’un que l’on méprise n’a pas le même poids que d’être attaqué componen une personne de sa famille politique. Dans le documentaire de France 5, Chantal Jouanno, sénatrice UDI, le confirme: “L’ensemble des attaques de votre camp sont là pour vous discréditer”, dit-elle.

Confirmation avec ce propos élégant de Gaëtan Gorce, sur Harlem Désir qui venait alors d’être nommé Premier secrétaire du PS: “En 100 ans, le monde sera passé du dirigeable au Supersonique et de Jean Jaurès à Harlem Désir”.

Le sexisme

On peut être d’une extrême violence en tapant quelques mots seulement sur boy téléphone portable ou peut-rrtre un boy ordinateur: l’ensemble des réseaux sociaux, notamment Twitter pour le monde politique, se font l’écho en dureté du système. L’ensemble des “tweet-clash” sont nombreux. Mais le plus bel exemple de violence sur Twitter vient de l’ancienne première dame, Valérie Trierweiler, qui a exécuté boy ancienne rivale Ségolène Royal en 140 signes, united nations matin de juin 2012.

Chantal Jouanno a aussi eu droit à plusieurs remarques sexistes. Elle a été traitée de “connasse” et de “stupide” componen ses collègues lorsqu’elle émettait plusieurs réserves sur plusieurs choix politiques. Le sénateur Pierre Charon s’est particulièrement distingué à boy égard, sous-entendant que boy poste de tête de liste aux sénatoriales était dû plus à ses relations qu’à ses qualités intellectuelles et politiques: “Elle sera fatalement élue,elle est tête de liste. En restant au lit, elle est tête de liste”. Classe non?

Cécile Duflot huée componen l’ensemble des députés UMPcomponen LeHuffPost

L’ensemble des réseaux sociaux

L’ensemble des années passent, l’ensemble des femmes sont de plus en plus nombreuses en politique, mais le sexisme demeure. Cécile Duflot en a fait l’ensemble des frais lors de l’une de ses toutes premières séances de “Questions au gouvernement” à l’Assemblée nationale, alors qu’elle était ministre du Logement, en 2012.

Plus près de nous, une autre saillie verbale est devenue célèbre: l’anaphore du candidat Hollande lors de boy débat avec Nicolas Sarkozy dans l’entre-deux-tours en 2012. Mais attention: certaines répliques marquantes peuvent se retourner contre leurs auteurs. Le “Moi président” de François Hollande est depuis utilisé componen ses principaux adversaires pour démontrer qu’il ne tient pas ses promesses.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *