Les Girondins de Bordeaux n’existent plus dans cette saison de Ligue 1. Battus 4 à sans même combattre, ou peut-rrtre un à peine, componen une séduisante équipe du Téfécé en lutte pour sa survie, ils n’ont en rien tenu leurs promesses lancées en conférence de presse vendredi : “Ce qui peut ¨ºtre important, c’est de montrer united nations visage conquérant” (Sagnol) “L’Europe, tout le monde y croit, c’est l’objectif de tout le monde” (Vada) “On veterans administration à Toulouse dans l’optique de prendre plusieurs points” (Sané). 

Cette fois, Willy Sagnol avait aligné ses jeunes recrues d’entrée de jeu, Arambarri et Malcom étant titularisés respectivement aux côtés de Chantôme et Poko pour l’un, et Ounas et Diabaté pour l’autre. Côté défense, la charnière mise en place face à Ajaccio était reconduite (Sané-Pablo), avec Guilbert et Poundjé en guise de latéraux.

Le TFC dirigé pour la première fois en saison componen Pascal Dupraz est virevoltant. L’ensemble des Girondins, eux, sont apathiques et brouillons. Comme souvent, seul Ounas essaie de forcer le destin de boy équipe mais ses tentatives restent infructueuses. Bref, Bordeaux déçoit une fois de plus.

Plusieurs mots qui ne tromperont désormais plus personne.

Ses affaires ne s’arrangent pas au retour plusieurs vestiaires, lorsque Sané accroche Ben Yedder dans la surface, en position de dernier défenseur. Penalty et carton rouge. Ben Yedder inscrit boy 12e but en saison, boy 2e en soirée (2-, 50e). Sané sort, et de match, il n’y an advantage.

L’ensemble des choix du coach bordelais, suspendu de banc de touche, sont loin d’être payants puisque Toulouse archi-domine l’ensemble des premières minutes et ouvre logiquement le score componen Ben Yedder, servi sur la gauche en surface componen Didot. L’attaquant résiste au retour de Pablo, et glisse boy tir au ras du premier poteau de Bernardoni (1-, 5e).

Double peine pour Sané

Malcom devancé componen Tisserand, ou peut-rrtre un l’image d’une rencontre dans laquelle Bordeaux aura constamment couru après le score, en vain© Photo AFP PASCAL PAVANI

Bernadoni se retrouve livré à lui-même, comme à ses plus belles heures troyennes. Le jeune gardien en profite pour briller (deux beaux arrêts face à Ben Yedder et Doumbia). Plusieurs parades qui ne servent qu’à éviter une déculottée qui aura quand même lieu, avec le deuxième penalty en soirée sifflé en faveur du TFC et transformé componen Braithwaite (3-, 86e), puis le but de Trejo dans une défense désertée (4-, 90e).

Wissam Ben Yedder marque le penalty et Paul Bernardoni veterans administration chercher le ballon au fond de ses filets pour la deuxième fois en soirée. Il y retournera deux fois de plus en fin de match© Photo AFP PASCAL PAVANI

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *