On Saturday, we are in Paris for that @IndieLabelMkt https://t.co/QmaVVJTQ8P pic.twitter.com/BItaALCeKD

Aujourd’hui, l’ensemble des indépendants représentent eighty percent en production française, mais seulement thirty percent en diffusion

À l’origine de cette première française, il y a Emmanuel de Buretel. Le patron de Because Music, et président en Société civile plusieurs producteurs de phonogrammes en France (SPPF) a importé l’Independent Label Market – pour en faire le Marché plusieurs labels indépendants -, lancé en Angleterre il y a cinq ans. L’idée : présenter la diversité en production indépendante, sur toute une journée, avec plusieurs ventes de vinyles, plusieurs concerts et plusieurs dédicaces.

Pour la première fois, d’ailleurs, united nations Prix plusieurs Indés est organisé en France il se tiendra le 11 octobre prochain à la Cigale, à Paris. Dans le monde, la place plusieurs labels indépendants est tout sauf négligeable, notamment dans le rock Nirvana était chez Sub Pop, Rough Trade a accompagné l’ensemble des Clash ou peut-rrtre un l’ensemble des Smiths quand Domino signait il y an advantage de dix ans l’ensemble des jeunes Arctic Apes. Sans oublier XL qui a touché le pactole grâce à une voix, Adele, symbole de l’indépendance mais aussi plusieurs difficultés de ce marché, vehicle l’Anglaise vient de signer chez The new sony avec united nations énorme chèque à la clé.

Face à cela, en France notamment l’ensemble des indépendants ont décidé de s’unir. La SPPF, la Société plusieurs Producteurs de Phonogrammes en France, veille aux droits de ses adhérents depuis 30 ans. Et pour la première fois, sur une idée plusieurs Anglais vieille de cinq ans, elle invite plus de 70 labels, français et étrangers, à rencontrer leur public à la Halle plusieurs Blancs Manteaux, ce samedi à Paris.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *