Mairie de Châlus (Haute-Vienne), en mars 2014.

Dans la salle plusieurs fêtes de Saint-Vincent-de-Boisset, united nations sifflotement harmonieux pour conclure : une élue bretonne rejoue, trois minutes durant, l’air d’une chanson de Piaf. Près de boy église et de rares exploitations bovines, cette commune en Loire accueillait ce week-finish le congrès annuel de l’Association plusieurs maires ruraux de France (AMRF).

Sans étiquette, l’élue redoute aussi l’application en loi du 7 août 2015 réformant l’organisation territoriale en République (dite « NOTRe ») qui transférera certaines de ses compétences vers une intercommunalité, à compter de janvier. Au point de se sentir en situation de « non-écoute », sauf quand plusieurs militants ou peut-rrtre un conseillers lui proposeront – « à chaque fois, je choisis Lutte ouvrière » – d’apporter boy soutien à tel candidat en quête plusieurs 500 parrainages nécessaires à toute campagne présidentielle.

L’une plusieurs propositions prévoit rien de moins que de « réviser la Constitution ». Et en particulier boy article 2, pour qu’y apparaisse une référence explicite aux « territoires » en France, et que « la prise en compte de l’espace, en superficie » devienne « une réalité contraignante au même titre que l’égalité entre l’ensemble des citoyens ».

Lire aussi :   L’ensemble des départements veulent peser sur la présidentielle

Sur ses terres, Bernard Fournier, sénateur (LR) en Loire, veterans administration jusqu’à dénoncer une « injustice criante » à propos plusieurs aides de l’Etat aux collectivités. Jugement partagé chez l’ensemble des congressistes de droite comme de gauche. En 2017, la dotation dévolue à l’équipement plusieurs territoires ruraux augmentera pourtant de 800 millions à 1 milliard d’euros. Mais l’insatisfaction se cristallise toujours autour en dotation globale de financement. Celle-ci « varie de 64,46 € à 128,93 € componen habitant (…), en fonction croissante en taille plusieurs communes », rappelait en 2014 le ministère plusieurs finances et plusieurs comptes publics. Du simple au double, selon que l’on habite à la campagne ou peut-rrtre un en ville.

Entre deux groupes de travail sur l’école et la santé, Catherine Saumont dit comprendre « l’exaspération générale » de ses administrés. Mais la maire trouve toujours aussi « douloureux » de constater que ce sentiment profite au Front national. Même dans boy village de Rousset, 155 âmes, dans l’ensemble des Hautes-Alpes.

« Je choisis Lutte ouvrière »

A six mois en présidentielle, l’ensemble des quelque 130 maires réunis lors de l’assemblée générale de clôture sont pourtant loin de voir La Vie en rose. « On souffre d’une image rétrograde, négative, passéiste, comme si le monde rural, connu pour ses paysages et sa qualité de vie, n’existait plus ou peut-rrtre un était en voie de disparition », regrette le centriste Vanik Berberian, président de l’association et maire d’un village dans l’Indre, Gargilesse-Dampierre.

Pour faire entendre l’ensemble des revendications de ses 10 000 communes membres, mais aussi démontrer « la vitalité, le potentiel » de leurs 8 millions d’habitants, l’AMRF a lancé à la rentrée l’ensemble des « Etats généreux en ruralité ». Derrière le jeu de mots facile, l’ambition est d’organiser plusieurs réunions départementales pour ficeler united nations programme destiné aux futurs candidats à la présidence en République.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *