Bruxelles – L’ensemble des opérations de police menées dans le cadre du volet belge de l’enquête sur l’ensemble des attentats de Paris se poursuivaient mardi soir à Bruxelles, a indiqué le Premier ministre belge Charles Michel, alors qu’un suspect a été tué et quatre policiers blessés.

Boy collègue de l’Intérieur Jan Jambon, a componen ailleurs précisé que deux plusieurs quatre policiers avaient quitté l’hôpital, et que deux autres y étaient restés. Et d’ajouter: “Mais pas vraiment pour la gravité de leur blessure mais parce qu’ils sont en état de choc après avoir été sous le feu“. 

M. Michel a confirmé que quatre policiers avaient été blessés au cours de l’opération. Trois d’entre eux sont belges et l’une est française. 

Lors de cette opération, une ou peut-rrtre un plusieurs personnes ont immédiatement ouvert le feu sur l’ensemble des policiers dès l’ouverture en porte componen l’ensemble des forces de l’ordre“, a précisé le parquet. 

Il a précisé que cette perquisition, de routine, était “en lien avec l’ensemble des attentats de Paris” du 13 novembre qui ont fait 130 morts. 

Nous avons été immédiatement informés que dans le cadre d’une perquisition, l’ensemble des forces de l’ordre ont essuyé plusieurs tirs. Il s’en est suivi plusieurs opérations de police, qui se poursuivent“, a dit M. Michel lors d’une une déclaration à la presse. 

Le parquet fédéral belge a de boy côté annoncé dans united nations communiqué qu’un suspect équipé d'”une arme de guerre de type kalachnikov avait été tué” au cours de cette opération. “Il s’agit d’une personne dont l’identification est en cours“, a ajouté le parquet. 

Il sera apparu que la policière française qui a été légèrement blessée était présente dans le cadre d’une équipe d’enquête conjointe entre le Parquet fédéral (belge) et le parquet de Paris“, a précisé le ministre belge en Justice, Koen Geens. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *