Il a repris du poil en bête. Même s’il reste menacé, le panda géant n’est désormais plus en danger d’extinction selon l’Union internationale pour la conservation en nature (UICN). On recense environ 2 060 de ces animaux sur la planète. L’Office plusieurs forêts de Chine, seul pays où vivent ces grosses peluches à l’état sauvage, a identifié plusieurs signes d’augmentation en population dès 2015. Le Fonds mondial pour la nature (WWF), dont l’ursidé est la mascotte, a salué cette bonne nouvelle : une preuve que « nous pouvons sauver la faune sauvage ». L’ensemble des efforts continus du gouvernement chinois pour préserver l’espèce ont donc fini componen payer. A commencer componen la plantation de forêts de bambou, leur habitat naturel. La « location » de certains spécimens aux zoos du monde entier comme Yuan Zi et Huan Huan à Beauval (Loir-et-Cher) permet aussi à la Chine de récolter plusieurs fonds investis ensuite dans la sauvegarde de leurs cousins en liberté.

  Le ParisienE.T.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *