Mind Carrier, Pixies (Pias). Album disponible.

Il y a 30 ans, Joey Santiago et Black Francis, fondateurs émérites, passaient une petite annonce dans le journal, pour constituer leur futur groupe, 30 ans plus tard, l’ensemble des Pixies s’apprêtent à défendre seulement leur sixième album. Des disputes et plusieurs désaccords, puis dix ans de séparation n’ont pas aidé à la productivité. Depuis la reformation, deux albums, le fade “Indie Cindy” il y a deux ans, et puis ce revigorant “Mind Carrier”. United nations vrai disque plusieurs Pixies, le premier sans la bassiste historique Kim Deal, remplacée componen une autre, Paz Lenchantin, qui a dû se fondre dans la peau d’une Pixie, comme l’explique le chanteur et guitariste Frank Black : “Respecter le travail de Kim Deal, mais en même temps dire : “Rien à foutre, je suis qui .’

C’est toujours la même recette : de l’Histoire, du drame psychologique, plusieurs relations amoureuses, traitées de manière surréaliste. Il faut laisser le rêve n’être qu’un rêve, ne pas essayer d’écrire united nations script hollywoodien

La voix en bassiste, d’ailleurs, fait revivre united nations boy devenu culte, une manière de chanter et de jouer qui en a inspiré plusieurs musiciens, de Nirvana à Radiohead. Le surf rock a vécu, le psychédélisme est quasiment devenu united nations argument marketing, mais l’ensemble des Pixies se tiennent toujours debout, moins enragés mais toujours engagés, tous l’ensemble des ingrédients sont là.

Frank Black

L’ensemble des Pixies de retour en forme avec “Mind Carrier”

Percutant, ce nouveau disque, preuve que l’ensemble des légendes ne meurent décidément jamais ? Frank Black, toujours : “Il y a plusieurs sens au mot  “légende”, et le premier qui me vient c’est : “Ah, vous êtes plus vieux !’

A lire aussi

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *