Mais alors qu’Alain Juppé monte à la tribune, François Fillon prend le large, Bruno Le Maire aussi. En fait, aucun d’entre eux, y compris Alain Juppé, ne prend la peine d’écouter le discours de ses concurrents. Mais face aux militants, pas question de donner l’image d’hommes politiques qui se déchirent pour le pouvoir. Une ligne de conduite appréciée componen l’ensemble des militants qui craignent une primaire trop violente. Aujourd’hui, l’ensemble des candidats ont lancé united nations appel au débat et non au pugilat. Mais cet appel à l’apaisement ne trompe personne, d’autant plus que Nicolas Sarkozy arrive demain. 

Crainte d’une primaire violente

Chacun de boy côté, l’ensemble des têtes d’affiche en primaire en droite ont fait leur rentrée au rassemblement plusieurs Républicains à La Baule (Loire-Atlantique), ce 3 septembre. Mais cette année, pas de photo de famille. Pas d’unité de façade, juste de furtives poignées de primary. Et la courtoisie s’arrête là, ils sont en campagne. Chacun déjeune dans boy gold coin, avec ses soutiens. Très offensif ces derniers jours, ce midi, François Fillon calme le jeu. 

L’ensemble des autres sujets du JT

A lire aussi

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *