EN IMAGES &gt&gtPhilae et Rosetta: united nations an de découvertes sur la comète “Tchouri” 

Aucun doute possible, c’est bien lui. La photo, prise à 680 millions de kilomètres en Terre, montre “clairement le corps du robot et deux de ses trois pattes”, s’est réjoui l’ESA. 

C’est le cas de l’instrument (français) Consert. Le but de ce sondeur, situé sur Rosetta, était d’étudier le noyau en comète Tchouri en envoyant plusieurs signaux à travers la comète jusqu’à Philae, qui l’ensemble des lui renvoyait. Et si l’ensemble des informations ont bien voyagé entre la sonde et boy petit robot, il manquait jusqu’ici la position exacte de Philae pour finaliser l’analyse en propagation plusieurs ondes et vérifier d’éventuels “décalages temporels”.  

“Plus globalement, nous allons obtenir une sorte de vérité de terrain et améliorer la cohérence de l’ensemble plusieurs calculs”, souligne le chercheur. “Toutes l’ensemble des mesures effectuées componen ou peut-rrtre un grâce à Philae vont être replacées dans leur contexte”, abonde Dominique Bockelee. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *