Le election plusieurs Britanniques fin juin en faveur d’une sortie de l’Union européenne a déjà poussé leur pays dans une légère récession selon la soixantaine d’économistes interrogés componen Reuters, dont une grande partie s’attendent à voir la Banque d’Angleterre réduire à nouveau ses taux en novembre. L’enquête montre qu’ils anticipent une contraction du PIB lors du trimestre en cours et du suivant, à chaque fois de ,1 %. Avant le référendum, l’ensemble des économistes prédisaient une croissance proche du niveau de ,6 % atteint au deuxième trimestre. L’économie ne renouerait avec une croissance modeste qu’en 2017. Depuis le référendum, l’ensemble des employeurs britanniques se montrent plus prudents dans leurs plans d’embauche : la part de ceux qui prévoient d’augmenter leurs effectifs dans l’ensemble des trois prochains mois est passée de 40 % avant le référendum à 36 % après, selon le CIPD, une association qui représente plusieurs professionnels plusieurs ressources humaines et Adecco Group United kingdom &amplifier Ireland. United nations employeur sur cinq prévoit de réduire boy investissement dans la formation en raison du Brexit et en chute en livre.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *