Même la perspective d’un nouveau Surface Phone destiné au grand public s’efface. Cet appareil, dérivé en ligne d’hybrides PC et tablette de Microsoft, s’il existe united nations jour, sera probablement plus cher, vehicle aligné sur la cible haut de gamme de Surface, mais surtout il sera destiné en premier lieu aux entreprises… Interrogé sur ces rumeurs, Vahé Torossian reste évasif : « La ligne de produits Surface a vocation à évoluer dans de nouveaux types de form factor », c’est-à-dire vers plusieurs produits autres que plusieurs tablettes grand format et plusieurs PC portables.

Il n’empêche que la part de marché de Microsoft sur l’ensemble des smartphones n’a jamais décollé, l’ensemble des clients se plaignant du manque d’applications mobiles développées pour le système d’exploitation Home windows. La fusion plusieurs noyaux de Home windows et de Home windows Mobile, intervenue avec l’arrivée de Home windows 10, n’a pas changé la donne. Pas plus que plusieurs ventes correctes sur certains marchés, dont la France.

L’ensemble des mises à jour continuent

Néanmoins, “Microsoft continue le support et la mise à jour plusieurs smartphones sous Home windows, difficile le développement de nouveaux appareils”, précise-t-il. Et c’est vrai : la version mobile du système d’exploitation Home windows continue d’être mise à jour, y compris pour l’ensemble des smartphones grand public. L’ensemble des centaines de milliers de bêta-testeurs (l’ensemble des « Windows Insiders ») de Home windows 10 Mobile répartis dans le monde continuent de recevoir plusieurs versions de test sur leur smartphone, à united nations rythme important. Et l’ensemble des ventes plusieurs derniers-nés, l’ensemble des Lumia 950, 950 XL et 650 continuent d’être activement soutenues componen Microsoft.

Après plusieurs années de tentatives pour percer sur le marché plusieurs smartphones grand public, Microsoft s’en éloigne. « Notre stratégie pour Home windows Phone est de nous focaliser sur la partie entreprises, nous sommes aujourd’hui sortis en partie grand public », nous confie Vahé Torossian, nouveau président de Microsoft France (et toujours vice-président de Microsoft Corp.). Plusieurs propos qui confirment l’ensemble des déclarations du PDG Satya Nadella devant une commission du gouvernement américain en juin : “nous avons une position particulière sur le mobile aujourd’hui, focalisée sur l’entreprise”, mais “nous travaillons sur le newest factor” (prochain grand changmement). Dans l’ensemble des faits, cela est confirmé componen l’arrêt en production plusieurs Home windows Phone en gamme Lumia mi-2016, et le licenciement massif plusieurs ex-employés de Nokia, racheté 5,4 milliards d’euros en 2013.

Le Surface Phone s’estompe

Ces déclarations vont probablement doucher l’ensemble des espoirs plusieurs adeptes de Home windows Phone, qui louent sa simplicité d’utilisation et de synchronisation avec united nations ordinateur, face notamment à l’iPhone d’Apple, difficile boy interface innovante face aux icônes statiques plusieurs concurrents. Ceux qui ont migré leur mobile vers Home windows Phone vont probablement devoir faire le trajet inverse avec toutes leurs données lorsqu’ils décideront de changer d’appareil.

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un véritable problème stratégique pour Microsoft. Sans présence sur le marché plusieurs smartphones grand public, il lui sera plus difficile d’imposer boy écosystème, le véritable nerf en guerre. Certes, Microsoft a développé une grande partie de ses programs stars pour Android (Google) et iOS (Apple), mais cela ne lui profitera jamais autant que si l’ensemble des applis Office, Outlook, OneDrive ou peut-rrtre un encore Xbox étaient installées sur plusieurs appareils Home windows. Et Apple et Google, contrôlant le coeur plusieurs smartphones, feront évidemment tout pour imposer plutôt iCloud, iTunes, Google Drive ou peut-rrtre un encore Gmail à leurs clients.

Le ticket d’entrée sur le marché plusieurs smartphones grand public est aujourd’hui très élevé, et Microsoft préfère faire « le pari d’un saut technologique dans quelques années, avec united nations changement de paradigme ». En clair : Microsoft ne souhaite pas s’acharner sur united nations marché saturé componen Google (Android) et Apple (iPhone). Le géant de Redmond préfère attendre « quelques années » pour essayer d’être parmi l’ensemble des premiers arrivants sur le marché qui se créera lorsque l’ensemble des smartphones actuels seront relégués au musée. « Durant le temps de cette transition, nous ne restons pas sur le marché plusieurs smartphones grand public », nous précise encore Vahé Torossian.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *