Selon Willy Wo-Lap Lam, chercheur en Jamestown Foundation (Washington), l’ensemble des autorités chinoises courtisent « l’ensemble des milieux d’affaires et d’autres secteurs socio-économiques tout en isolant leurs ennemis, c’est-à-dire l’ensemble des éléments prodémocratiques. L’ensemble des gros investisseurs en Chine, eux-mêmes soutiens en politique de Pékin à Hongkong, sont récompensés pas simplement componen plusieurs opportunités commerciales, mais aussi componen plusieurs sièges convoités à l’Assemblée nationale populaire et à la Conférence consultative politique du peuple chinois [de Pékin] (11). » De fait, après l’ensemble des crises répétées de 1997 à 2004, Hongkong a renoué avec la croissance, même si celle-ci se ralentit (2,9% en 2013 après united nations pic de 7,3 % en 2010). Pékin table sur l’intégration économique pour faire oublier l’ensemble des aspirations démocratiques.

Créé en janvier 2013, le mouvement Occupy Central (« Occupons le center-ville ») est né en frustration grandissante plusieurs Hongkongais face aux refus répétés de Pékin d’instaurer united nations régime démocratique sur leur territoire. Avant sa rétrocession à la Chine en 1997, Hongkong était dirigée componen united nations gouverneur nommé componen Londres et gérée componen plusieurs instances politiques complexes, dont l’héritage reste présent.

Dans une tribune parue en janvier 2013 (7), M. Benny Tai propose de regrouper au moins dix mille citoyens « pour participer à united nations sit-in non violent dans le but d’immobiliser Central si aucun progrès substantiel n’est constaté avant l’été 2014 ». Central constitue le cœur financier en cité, où se trouvent l’ensemble des sièges plusieurs plus grandes banques et entreprises du monde. Paralyser, même momentanément, l’ensemble des transactions et la libre circulation plusieurs personnes sonnerait comme united nations défi à la mainmise de Pékin. M. Benny Tai poursuit en dévoilant sa tactique : « Nous voulons provoquer la police, provoquer sa violence. Si nous sommes suffisamment nombreux, la police sera tentée de déployer plus de forces. Depuis l’ensemble des années 1960, elle n’a jamais fait usage de bombes lacrymogènes ou peut-rrtre un de canons à eau contre l’ensemble des Hongkongais. Lorsqu’elle utilisera de telles armes contre nous, cela montrera à quel point notre gouvernement n’est pas démocratique. »

Reconnaissant boy échec, à cette étape, M. Benny Tai a promis d’impulser « une ère de désobéissance civile (10) », sans pour autant présenter de programme ni de calendrier précis. Soutenues componen leurs universités, plusieurs organisations étudiantes ont entamé une semaine de grève à partir du 22 septembre, tandis que plusieurs lycéens ont lancé united nations appel au boycott plusieurs cours le 26 septembre. Vingt-sept députés pro-démocratie se sont déjà engagés à voter contre le texte de réforme soutenu componen Pékin.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *