Ces dernières années, la plus belle équipe de France jouait dans une atmosphère si terne que l’ensemble des spectateurs n’étaient plus l’ensemble des seuls à pleurer l’ensemble des chaudes soirées d’antan : même le président Nasser Al-Khelaïfi en était venu à réclamer plus de boucan, et certains joueurs (comme Blaise Matuidi) avaient fini componen souhaiter ouvertement que s’achève la mise au ban plusieurs ultras. Cette semaine, la préfecture de police de Paris a donné boy accord au retour de ces supporteurs plus enthousiastes et turbulents que la moyenne, précisant que, « en cas d’incidents constatés », elle « s’opposer [ait] à la poursuite de cette présence plusieurs ultras au sein du Parc plusieurs Princes ».

L’ensemble des quelque 200 membres du CUP se sont ensuite rassemblés sur united nations rond-point à l’extérieur du stade, autour d’un homme armé d’un mégaphone, qui a lancé united nations dernier « Liberté pour l’ensemble des ultras » pour la route, et cette dernière consigne, sous l’ensemble des applaudissements et juste avant la dispersion plusieurs troupes : « Pas de pétard ! Pas de fumigène ! Ça fait six ans qu’on galère, on veterans administration pas tout niquer à cause d’un pétard ! »

En l’occurrence, l’ensemble des chants ont même continué au-delà, puisque dans une enceinte qui s’était componen ailleurs rapidement vidée, l’ensemble des ultras s’agitaient encore united nations bon quart d’heure après avoir été salués componen l’ensemble des joueurs, comme s’il s’agissait pour eux de rattraper united nations peu du temps perdu depuis six ans.

Lire aussi :   PSG : le retour plusieurs ultras au Parc plusieurs Princes se concrétise

« Ça fait plaisir, se réjouit Franck, 46 ans, fidèle du Parc depuis vingt-cinq ans. Depuis le plan Leproux, c’est la misère, ça fait six ans qu’il n’y an advantage rien. Il serait temps que ça reparte. » Du haut de boy mètre soixante-dix, Diego, 49 ans et abonné depuis 1983, n’a quasiment rien vu du match, puisqu’il n’a pas pu se faufiler jusqu’à sa place dans la meute trop compacte (et trop haute) plusieurs ultras, mais il a quand même apprécié le spectacle : « Depuis le début de l’ère qatarienne, jamais, même en Ligue plusieurs Champions, il n’y avait eu plusieurs chants en 1èreà la 90eminute sans interruption. »

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *