Depuis le début en saison, l’ensemble des temps restent rudes pour l’ensemble des Français. Mis à part Blaise Matuidi (8 matchs de L1), finalement resté au club malgré l’ensemble des rumeurs d’un départ à la Juventus, Adrien Rabiot (7 matchs de L1) qui semble bénéficier en confiance d’Unai Emery, Layvin Kurzawa (5 matchs en L1) et Alphonse Areola (4 matchs en L1) censés incarner l’avenir, l’ensemble des Français peinent à se faire une place.  

En Ligue 1, la lanterne rouge du classement n’est autre que le PSG. Avec seulement 35% du temps de jeu de l’équipe accordé aux joueurs français, le champion de France se place très loin du leader, Nancy, et ses 92%. Une tendance qui peut évidemment s’expliquer depuis 2011 et l’arrivée de l’actionnaire qatari à la tête du club. L’objectif fixé est de décrocher la Ligue plusieurs champions et de faire du club une marque. L’ensemble des Parisiens se sont donc tournés vers l’achat de joueurs étrangers à fort potentiel ou peut-rrtre un grande valeur marchande. 

A l’inverse, la Juventus (32%), le Bayern Munich (34%) et l’Atlético de Madrid (36%) sont proches du PSG. Ces chiffres démontrent aussi que l’ensemble des meilleures équipes s’octroient l’ensemble des services plusieurs meilleurs joueurs étrangers pour rester compétitives. 

L’arrivée plusieurs superstars à l’image de Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva, Edison Cavani, Angel Di Maria &amp co a poussé l’ensemble des joueurs français sur le banc plusieurs remplaçants, ou peut-rrtre un sur la liste plusieurs transferts. En décembre 2013, lors d’un match de Ligue 1 face à Lyon, aucun joueur français ne figurait dans le onze de départ parisien. Ce que déplorait d’ailleurs le président Jean-Michel Aulas. 

Cette saison, la présence plusieurs joueurs français dans le onze de départ parisien est pourtant plus régulière. Le club, quadruple quart de finaliste en Ligue plusieurs champions, puise davantage dans boy vivier pour éviter united nations nouveau cas Kingsley Coman, issu du center de formation mais parti gratuitement pour la Juventus. Le retour de prêt d’Alphonse Areola, la confiance accordée à Presnel Kimpembe ou peut-rrtre un Nanitamo Ikoné attestent la tendance prise componen le champion de France.  

Le défenseur du PSG, Presnel Kimpembe, le 16 septembre 2016 lors d’un match de Ligue 1 à Caen.

A l’échelle européenne, le PSG n’a pas à rougir de ces chiffres. Dans le top ten plusieurs valeurs l’ensemble des plus faibles, on trouve de nombreuses équipes parmi l’ensemble des plus compétitives. L’ensemble des Anglais, avec Chelsea (16%), Manchester City (17%) et Arsenal (23%) font pire encore. Le champion d’Europe en spécialité étant de loin le club italien de l’Udinese (1%) où seuls deux joueurs transalpins ont bénéficié de temps de jeu depuis le début de saison. Et encore, ils doivent se contenter d’entrée en jeu, en raison de leur statut de remplaçant. 

Voilà united nations classement où le PSG se retrouve en dernière position. L’observatoire du football CIES a classé l’ensemble des clubs en fonction du temps de jeu disputé depuis le début de saison componen l’ensemble des joueurs nationaux, à savoir ceux qui évoluent dans le championnat dont ils possèdent la nationalité.  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *