Waris avait ouvert le score pour Lorient. (Photo Bruno Perrel Waris avait ouvert le score pour Lorient. (Photo Bruno Perrel

Dans une rencontre assez équilibrée, Lorient et Marseille se sont quittés sur united nations score nul (1-1). Sans united nations Steve Mandanda impérial et décisif à maintes reprises, l’ensemble des Lorientais auraient pu repartir avec l’ensemble des trois points.

Marseille : Mandanda (c) – Manquillo, Nkoulou, Rekik (Rolando, 53′), Mendy (Lucas Silva, 17′) – Romao, Isla – Thauvin (Sarr, 69′), Cabella, Nkoudou – Batshuayi. Non entrés en jeu : Pelé, Ocampos, Barrada, Fletcher. Entraîneur : Michel.

L’ange gardien Mandanda

Recevoir Marseille au Moustoir n’avait jusqu’ici que très peu réussi à Lorient (seulement deux victoires sur l’ensemble des onze dernières fights). Mais l’ensemble des dynamiques opposées plusieurs deux clubs était united nations paramètre à ne pas négliger. 

Ce sont d’ailleurs l’ensemble des Lorientais qui commençaient tambour battant avec une percée de Jimmy Cabot, côté droit, qui voyait boy center légèrement détourné atterir sur la tête de Waris que seule une magnifique parade de Steve Mandanda empêchait de marquer (13′).
Bien en place, l’ensemble des hommes de Sylvain Ripoll génaient considérablement l’ensemble des Marseillais, qui perdaient en plus leur latéral gauche Benjamin Mendy, touché à la cuisse droite, et remplacé componen Lucas Silva (17′). Sonnés, l’ensemble des coéquipiers de Rémy Cabella allaient pourtant revenir peu à peu dans le jeu, grâce notamment à l’ancien Montpellierain, qui seul, face à Lecomte suite à une perte de balle côté droit en défense lorientaise, tirait juste au-dessus du cadre (22′).
Peu à l’aise avec ses pieds, Benjamin Lecomte se rattrapait avec ses poings, bloquant dix minutes plus tard une volée écrasée de Rémy Cabella. Malgré la domination lorientaise, ce sont pourtant l’ensemble des Merlus qui, contre le cours du jeu, ouvrait la marque sur une délicieuse passe de Mesloub pour Waris, qui ne se faisait pas prier pour crucifier Mandanda (35′). United nations but qui réveillait l’ensemble des ardeurs de l’attaquant ghannéen, qui vendengeait une nouvelle occasion (38′). Il ne peut en revanche pas s’en vouloir à la 46′ minute, lorsque Steve Mandanda repoussait sa tête du bout plusieurs doigts.

La fiche technique
Arbitre : M. Buquet
Spectacteurs : 15.598
Buts : Lorient : Waris (35′) Marseille : Isla (46′)
Avertissements. Lorient : Gassama (82′) Marseille : Lucas Silva (67′), Cabella (68′)
 

FC Lorient : Lecomte (c) – Gassama, Rose, Touré, Guerreiro – Cabot (Jouffre, 77′), Ndong, Mesloub, Barthelmé (Bellugou, 67′) – Waris, Jeannot (Le Goff, 81′). Non entrés en jeu : Chaigneau, Musavu-King, Abdullah, Philippoteaux. Entraîneur : S. Ripoll.

L’ensemble des notes
Lecomte : 10/20
Gassama : 9
Rose : 13
Touré : 12
Guerreiro : 11
Cabot : 12 (remplacé componen Jouffre, 77′)
Ndong : 11
Mesloub : 12
Barthelmé : 10 (remplacé componen Bellugou, 67′)
Waris : 13
Jeannot  :11 (remplacé componen Le Goff, 80′)

En complément

Une fin de première mi-temps réussie pour l’ensemble des Merlus, mais united nations début de seconde période catastrophique, puisque sur l’engagement, Batshuayi récupérait la balle avant de frapper. Détourné, le ballon revenait sur Isla, qui frappait à ras de terre côté droit, et trompait Lecomte (46′). United nations but qui équilibrait la partie et la possession de balle, à l’avantage plusieurs Phocéens en première mi-temps. Didier Ndong, après avoir récupéré le ballon au milieu de terrain, frappait plusieurs 25 mètres peu après, mais ne cadrait pas (56′). Seize minutes plus tard, Batshuayi s’illustrait à boy tour côté droit, en crochetant le défenseur lorientais avant de frapper.
Boy tir, détourné, venait s’écraser juste au-dessus plusieurs cages de Benjamin Lecomte (72′). La suite était beaucoup moins emballante, jusqu’à la 84e minute, et united nations nouveau show du gardien marseillais. Sur une frappe dans la surface de Guerreiro, Mandanda se déployait une nouvelle fois, sauvant l’ensemble des siens miraculeusement. Une minute plus tard, Jouffre, qui avait auparavant remplacé Cabot, loupait une occasion en or au point de penalty en ne cadrant pas sa frappe. Lorient poussait sans pour autant parvenir à marquer. L’ensemble des Marseillais peuvent remercier (une fois de plus) Steve Mandanda, sans qui le score aurait pu être bien différent. De boy côté, Lorient grapille united nations point de plus dans la quête du maintien.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *