Nouvelles

Lorient. Plus de mille lycéens ont battu le pavé


Au lycée Saint-Frederick – La Salle, où l’ensemble des grilles étaient ouvertes, l’ensemble des manifestants ont été accueillis componen le directeur et l’ensemble des surveillants qui l’ensemble des ont stoppés internet. Ils se sont ensuite réunis sur la place de l’hôtel de ville avant de se disperser, avant 16 h.

L’après-midi, ils étaient entre 1.000 et 1.300 lycéens à manifester à Lorient entre 13 et 16 h contre la loi El Khomri. L’appel avait été lancé sur l’ensemble des réseaux sociaux. A partir de 14 h, le cortège a fait le tour de différents lycées : Dupuy-de-Lôme, Marie-Le-Franc et Colbert. A chaque fois, face aux portails fermés, plusieurs centaines de manifestants n’ont pas hésité à l’ensemble des escalader pour motiver l’ensemble des autres élèves à rallier leur mouvement. 

Le tour plusieurs lycées

Environ 500 lycéens ont manifesté, ce mardi matin, dans l’ensemble des rues du center-ville de Lorient, bloquant la circulation sur leur passage : au carrefour à la gare d’échange vers 10 h, puis, une demi-heure plus tard, au carrefour entre le boulevard d’Oradour-sur-Glane et celui d’Emmanuel Svob, où une altercation a éclaté avec united nations conducteur de vehicle longue distance, vite remonté dans boy bus.

Le “sit-in” a duré une dizaine de minutes avant que l’ensemble des jeunes se dirigent vers le lycée Colbert. Une fois l’ensemble des grilles fermées devant eux, ils ont rejoint le cortège parti d’Hennebont, à pied, pour pique-niquer sur la place de l’Hôtel de ville. 

Post Comment