Au cours de l’audience, l’ensemble des nuisances sonores dues aux travaux effectués componen ses voisins, évoquées componen Dany dans ses déclarations aux gendarmes durant sa garde à vue, ne semblent plus être véritablement le nœud du conflit de voisinage. Certes, le couple de victimes fait plusieurs travaux depuis quatre mois dans cette ancienne auberge qu’ils réhabilitent en appartements. Mais pour ces propriétaires, c’est la jalousie qui a motivé le geste de leur voisin. « Il voulait cette maison depuis plusieurs années. Il n’a pas supporté qu’on l’achète. » Au début plusieurs travaux, la bâtisse ne disposait pas de portail. « Dany rentrait comme chez lui, il voulait qu’on lui montre l’ensemble des plans », raconte la propriétaire en ravalant ses larmes. Entre deux tirs, elle a été personnellement mise en joue samedi soir, componen boy voisin, alors qu’elle tentait de lui parler pour le raisonner.

Après en avoir délibéré, le tribunal a estimé qu’il fallait aller au-delà plusieurs réquisitions du parquet. Dany a été condamné à huit mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans. Il devra soigner boy problème d’alcool, est interdit de rentrer en contact avec ses voisins et ne pourra pas détenir d’arme pendant cinq ans.

La présidente du tribunal, Sylvie Tronche, lui demande si l’alcoolisation massive est une habitude. « Récemment, ça devient peut-être united nations problème, concède le quinquagénaire. Il ne faut plus que je boive, vehicle je deviens fou. J’ai pété l’ensemble des plombs. Je n’ai pas d’excuses. Je regrette tout ce que j’ai fait. »

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *