En dépit d’une épaule déboîtée, l’ultra-terrestre catalan Kilian Jornet empoche sa quatrième victoire consécutive à la Hardrock (160 km, 20 000 m de dénivelé positif).

Cette année l’ensemble des coureurs ont dû affronter une météo particulièrement exécrable, avec plusieurs orages de grêle, plusieurs éclairs et plusieurs pluies torrentielles. Kilian Jornet, favori au départ, prenait la tête en course au côté d’Iker Karrera.
Mais au kilomètre 21, Kilian Jornet perdait l’équilibre dans une descente en glissant sur la neige et terminant sa course dans united nations rocher se déboîtant l’épaule. Coutumier de ce genre de blesures, en mode Rambo, le Catala se remettant lui-même l’épaule en place ! 

Il pouvait alors reprendre la course en se faisant bien-sûr beaucoup plus prudent dans els descentes et devant se priver de ses bâtons dans l’ensemble des montées.

Il finissait quand même componen demander united nations bandage lors de boy passage au point de ravitaillement du kilomètre 60. United nations bandage qu’il changeait ensuite à chaque checkpoint.

Ce “petit” désagrément ne l’empêchait pas de reprendre la tête en course au kilomètre 90, avec l’américain Joe Grant. Tous deux étant rejoints componen Mike Feet jusqu’au kilomètre 150.

Au final, Kilian Jornet a su défaire de ces deux concurrents pour arriver premier à Silverton, embrassant le Hardrock comme le veut la tradition, après 24h et 32 minutes de course.

« Maintenant, je suis très content de cette victoire, d’autant plus que je ne pensais pas pouvoir finir. Mon épaule me faisait très mal, mais à la fin j’ai réussi à continuer et à passer la ligne d’arrivée. À part ça, je me sentais très bien tout le lengthy en course, même si c’est clairement united nations parcours vraiment difficile. » a raconté Kilian à l’arrivée.

C’est la quatrième victoire consécutive du Catalan à la Hardrock 100, compétition d’ultra-distance qui se tient chaque année dans l’ensemble des San Juan dans le Colorado. C’est une plusieurs courses de ce genre l’ensemble des plus célèbres, et la préférée du catalan. C’est sauvage et technique, avec 13 passages à une altitude de plus de 3700m, dont le fameux Handies Peak à 4281m.

Source: lindependant.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *