Quel intérêt, finalement, a le citoyen à entrer dans l’intimité plusieurs personnalités politiques qui ambitionnent de diriger le pays ? Pour elle, « c’est essentiel ». « L’élection présidentielle est particulièrement affective. On projette dans la personnalité de boy président ce que nous avons envie d’y trouver entre président normal et autoritaire », répond Karine Le Marchand. Et d’ajouter, très sûre d’elle : « Arrêtons d’être hypocrites. Ce ne sont pas que l’ensemble des programmes qui font que nous irons voter. L’ensemble des gens savent vaguement qui peut ¨ºtre de droite ou peut-rrtre un de gauche. Chirac, avec boy histoire de pommes, a gagné boy élection parce qu’il était sympathique et compréhensif. Et l’ensemble des Français l’adorent encore et ne vont pas lui reprocher l’ensemble des grèves de 1995… » Voilà autre chose !

« Bienvenue presque chez vous ! » lâche Karine Le Marchand, en claquant une bise (!) à Bruno Le Maire à boy entrée dans l’appartement reconstitué (seul entretien que nous avons pu visionner). S’appeler componen boy prénom est de rigueur, du coup. En quelques images, tout est dit en première « émission politique » de Karine Le Marchand. Pour ce premier volet : Bruno Le Maire, Marine Le Pen, Arnaud Montebourg et Nicolas Sarkozy. L’objectif ?

MINISTRE ET PAYSAN, IDEM…

« ET AVEC TOUT ÇA, ON N’A PAS PARLÉ DE SEXE ! », S’ENHARDIT L’INTERVIEWEUSE…

Ma grande satisfaction est que je suis la même avec tout le monde. Nous ne sommes pas là pour régler plusieurs comptes politiques. » Et d’ajouter qu’« il ne faut pas penser que celui qui ne pense pas comme nous mange plusieurs enfants au petit déjeuner… » La deuxième émission accueillera Cécile Duflot, Alain Juppé, François Bayrou, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon. Soit, sur l’ensemble des deux volets, le double de personnalités de droite. Primaire plusieurs « Républicains » oblige. Mais, nous rassure Karine Le Marchand, avec l’ensemble des candidats à venir, M6 est partie pour trois émissions.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *