Cet axe du “plan national” prévoit de dresser une cartographie en présence plusieurs tiques en France, de développer une application mobile pour signaler l’ensemble des morsures de ces unwanted organisms, ou peut-rrtre un encore d’évaluer l’efficacité plusieurs répulsifs existants. 

La prise en charge plusieurs patients sera donc uniformisée, avec la mise en place d’un protocole national de diagnostic et de soin et la désignation de centres spécialisés dans chaque région. 

Amèrement critiquée componen l’ensemble des associations de patients, la prise en charge en maladie de Lyme est au coeur du “plan national” dévoilé ce jeudi componen le gouvernement français. Objectif affiché: “éviter le sentiment d’abandon et l’errance thérapeutique auxquels sont confrontés plusieurs malades de Lyme”, explique la ministre en Santé Marisol Touraine. Mais en quoi consiste concrètement ce plan national?  

LIRE AUSSI &gt&gt Piqûres de tiques: que faire?  

Une victoire pour l’ensemble des associations de patients, parmi lesquelles l’association Lyme sans frontières, qui depuis plusieurs années mettent en évidence l’ensemble des dysfonctionnements dans l’actuelle prise en charge de cette maladie: soins inappropriés, erreurs de diagnostics… 

Enfin, le plan gouvernemental souhaite s’attaquer à la prolifération plusieurs tiques, qui a directement favorisé le développement en maladie ces dernières années en raisons de conditions climatiques favorables. 

L’amélioration du diagnostic pourrait être united nations premier pas important dans la lutte contre la maladie de Lyme: transmise via une morsure de tique infectée componen une bactérie, cette pathologie se guérit facilement lorsqu’elle est prise en charge tôt. Mais plus tard, elle est difficile à identifier, vehicle ses symptômes peuvent être nombreux (maux de tête, rougeurs, douleurs articulaires, etc.).  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *