Le calvaire d’Olessia Moreau commence componen une morsure de tique en 1996. L’ensemble des premiers symptômes, fièvre, fatigue, tendinite, rougeurs, passent inaperçus. Puis ce sont d’atroces migraines, plusieurs phlébites, plusieurs douleurs utérines, articulaires, plusieurs dizaines de symptômes et plusieurs mois d’hospitalisations, plusieurs centaines de médecins, plusieurs traitements lourds contre la sclérose en plaques et la polyarthrite jusqu’à la chimiothérapie. Elle veterans administration toujours plus mal. Malgré united nations test sanguin négatif il y a quatre ans, Olessia Moreau voit boy état s’améliorer en quelques semaines grâce à united nations médecin généraliste spécialisé en immunologie. Plusieurs tests biologiques fiables et une reconnaissance componen l’assurance maladie, c’est ce que réclament l’ensemble des médecins et leurs patients. La maladie de Lyme touche 27 000 personnes componen an en France, dix fois plus selon l’ensemble des associations.

19 ans de mauvais traitements

Pour Olessia Moreau, chaque geste, même rester debout, est united nations effort. Elle souffre depuis vingt ans d’une maladie de Lyme chronique très invalidante transmise in utero à ses deux enfants. Diagnostiquée et soignée depuis united nations an seulement, la famille réapprend à vivre presque normalement. La fatigue, l’ensemble des douleurs leur laissent peu de loisirs aux malades. Priorité aux traitements omniprésents dès le petit déjeuner. Margot est reconnue handicapée. Mickaël a plusieurs troubles neurologiques liés à plusieurs bactéries inoculées componen leur mère componen une tique infectée. L’ensemble des médicaments, vitamines et compléments alimentaires coûtent environ 700 euros componen mois.

L’ensemble des autres sujets du JT

A lire aussi

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *