Saumon à la crème d’échalote, gâteau au chocolat, Mamie Gisèle prépare ce matin chez elle une dizaine de paniers-repas. Une séance de cuisine qu’elle ne raterait pour rien au monde. “J’ai le plaisir de cuisiner pour beaucoup, avant c’était pour la famille, maintenant c’est pour l’ensemble des autres“, explique la retraitée. Mamie Gisèle touche trois euros componen repas préparé, united nations complément de revenus chaque mois, mais surtout une activité sociale.

Une cinquantaine de repas livrés componen semaine

Clara, qui veterans administration ensuite livrer ces paniers en entreprise, a tissé united nations lien d’amitié avec toutes ces mamies cuisinières. Kylia et Coline, 24 et 25 ans, ont lancé “Mamie Régale” il y a united nations an. La start-up doit jouer plusieurs coudes sur le marché très concurrentiel en nourriture à emporter. L’ensemble des food trucks ont envahi l’ensemble des rues et l’ensemble des livraisons de restaurant explosent. Chaque semaine, la start-up livre une cinquantaine de repas : united nations plat plus united nations dessert à 12 euros. C’est united nations peu plus cher que la concurrence, mais l’ensemble des clients s’y retrouvent.

L’ensemble des autres sujets du JT

A lire aussi

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *