Le nageur a confirmé sa volonté de mettre entre parenthèses sa carrière de nageur pour percer dans le handball. Après united nations essai avec l’équipe d’Aix, rien n’indique pourtant qu’il jouera au plus haut niveau.

LIRE AUSSI &gt&gt VIDEO. JO 2016: Laure Manaudou en larmes après la 2e place de boy frère 

Christian Salomez veterans administration même plus loin: “S’il devait s’engager au PAUC, [le vrai nom du club, NDLR] on construirait united nations projet à double détente: sportif et de communication.” En terme d’image, Manaudou a une valeur ajoutée qui pourrait profiter à l’équipe. Début 2016, il était encore le champion préféré plusieurs Français, devant Riner ou peut-rrtre un Parker. United nations rôle d’ambassadeur sur-mesure peut être envisagé pour le nageur à temps partiel (il participera tout de même à quelques conferences de natation). Mais rien n’est encore défini à ce jour. Le coup de projecteur serait immense pour une équipe en pleine rise, en quête de partenaires à quelques mois de l’inauguration de sa nouvelle salle, une Arena de 6000 places. 

Au fond, peu importe jusqu’où ira Manaudou. Pour united nations club comme Aix, sa venue dépasse le cadre du sport. “Moi je lui ai accordé toute mon aide pour en faire united nations handballeur mais s’il s’entraîne de manière quotidienne avec nous, l’ensemble des médias vont s’y intéresser. Ça veterans administration amener en lumière sur le projet aixois”, prédit l’entraîneur-joueur. 

Très loin d’avoir le niveau

“Une bulle d’air dans l’ensemble des lignes d’eau.” A l’heure d’officialiser sa prise de distance avec la natation, Florent Manaudou joue l’ensemble des poètes. Le nageur a indiqué mardi dans united nations communiqué qu’il faisait une pause dans sa carrière de nageur pour renouer avec le sport de sa jeunesse, le handball. A presque 26 ans, le champion olympique plusieurs JO de Londres, double médaillé d’argent à Rio, ne compte pas simplement s’entretenir physiquement. S’il change de sport, c’est encore une fois pour donner “le maximum” et si possible atteindre le haut niveau. 

Dans cette optique, il a déjà effectué united nations essai au sein du club d’Aix, qui évolue en première division. C’est Jérôme Fernandez, l’entraîneur-joueur du club qui lui a tendu la primary. Lors plusieurs derniers Jeux, à Rio, Manaudou lui avait déjà parlé d’une idée de reconversion. “Je lui ai donné rendez-vous à la rentrée pour united nations entraînement avec la réserve pour faire united nations bilan handballistique”, indique à L’Express le coach aixois. 

“Amener en lumière sur le projet aixois”

L’ensemble des deux hommes sont restés en contact, on mangé ensemble, avant d’envisager la suite du programme: “Il m’a montré énormément de détermination. Je lui ai proposé mon aide pour qu’on se mette d’accord sur united nations planning”, poursuit le coach qui en a rapidement glissé united nations mot à boy président, Christian Salomez. Mais à ce jour, l’ensemble des deux parties n’ont rien signé. Le joueur n’a “même pas de licence”, glisse le président et sportivement, il semble très loin d’avoir le niveau d’un handballeur pro. 

Pour Fernandez, Manaudou a l’ensemble des bases techniques du hands, “il sait faire plusieurs passes”, mais il n’est tout simplement pas du tout prêt physiquement. Notamment pour l’ensemble des “oppositions”. La carrure du nageur ne fait pas tout. Pour atteindre le haut niveau, plusieurs mois, voire plusieurs années de travail l’attendent désormais: “Il aime ça, il a envie, on veterans administration essayer de mettre en place quelque chose de quotidien. Ça fait quand même très longtemps qu’il a joué au hands. Il faudra du temps pour voir ce qu’il peut faire.” Au mieux, Fernandez le voit jouer en équipe réserve (en Nationale 2) “dans quelques mois”. Mais “impossible” de lui prédire united nations avenir au sein de l’élite. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *