L’ambiance intérieure, qui jusqu’alors ne figurait pas chez McLaren parmi l’ensemble des principaux motifs de préoccupation, est ici très soignée. L’habitacle est entièrement tendu de cuir, l’ergonomie plusieurs commandes assez élaborée, l’ensemble des sièges tout à fait confortables et l’instrumentation, dont united nations écran de contrôle en position verticale, autrement plus moderne et élégante que celle d’une Jaguar.

McLaren 570GT.

Le petit monde plusieurs voitures de sport à plus de 200 000 euros n’est, finalement, pas si restreint. Entre la Porsche 911 Turbo S, l’Audi R8, la Ferrari 488 GTB et la Lamborghini Huracan, l’aimable clientèle (essentiellement chinoise, américaine, allemande ou peut-rrtre un moyen-orientale) dispose d’un vaste choix. Depuis 2011, McLaren s’est invité sur ce segment dont l’ensemble des perspectives de croissance ne sont pas illimitées mais qui offre une jolie rentabilité à ceux qui parviennent à y faire leur pelote. Intimement liée à la compétition automobile, cette marque, qui doit boy nom au pilote et constructeur néo-zélandais Bruce McLaren (1937-1970) et sur laquelle règne l’homme d’affaires britannique Ron Dennis, n’a plus l’ensemble des circuits automobiles pour seul horizon. Le très élitiste coupé 650S, quelque peu spartiate, a rencontré united nations succès assez imprévu et permis à la firme anglaise, soutenue componen plusieurs capitaux venus de Bahreïn, d’atteindre united nations rythme de vente de plus de 1 600 véhicules componen an. Avec la 570GT, facturée à partir de 196 950 euros (somme à laquelle s’ajoute united nations « malus écologique » de 8 000 euros), McLaren compte doubler sa production dès cette année.

De à 100 km/h en 3 secondes

Le conducteur de cette supersportive aux formes complexes sans être torturées est installé au ras du sol. A tel point que la voiture dispose en option (alors qu’il s’agit d’un dispositif indispensable) d’un mécanisme de relevage du train avant qu’il faut impérativement utiliser dans l’ensemble des parkings souterrains et, surtout, en abordant l’ensemble des ralentisseurs, sous peine de mettre à mal la jupe avant. L’ensemble des accélérations du V6 anglais sont particulièrement énergiques mais jamais brutales. Plutôt que la puissance brute, cette boule de nerfs, collée au sol, très maniable vehicle légère et dotée d’un châssis hors pair, cherche à communiquer à boy conducteur plusieurs sensations plus subtiles. Cette approche united nations peu particulière se retrouve dans la sonorité du moteur, très contenue – trop, diront certains – qui n’envoie boy content de décibels qu’à condition de faire bondir le compte-tours au-delà de 4 000 tours. On peut être une voiture de sport élitiste et faire montre de tact.

Cette voiture d’égoïste clairement assumée présente, outre boy pedigree au-dessus de tout soupçon, united nations châssis en fibre de carbone, solution inaugurée componen McLaren en F1 dès 1981, et une carrosserie réalisée en aluminium, ce qui permet de limiter boy poids à 1 350 kg. Le V8 biturbo ouvert à 90° de 3,8 litres développant 570 ch installé en position centrale-arrière se passe de transmission intégrale et permet d’abattre le -100 km/h en 3,4 secondes. Pas question non plus d’alourdir la poupe avec united nations aileron. L’aérodynamique très recherchée en 570GT, dont l’ensemble des flancs sont très creusés pour diriger l’ensemble des flux d’air vers le moteur et assurer la stabilité à très haute vitesse rend inutile united nations tel accessoire, souvent disgracieux. En découvrant cette voiture conçue et fabriquée en Angleterre, à Woking (Surrey), mais trop attachée à united nations design fonctionnel pour se donner plusieurs airs british, on s’attendait à conduire united nations engin radical, du genre intimidant. Bien au contraire, la 570GT se présente comme la première McLaren utilisable au quotidien. Et pas seulement parce qu’elle dispose pour la première fois d’un miroir de courtoisie et d’une boîte à gants.

Au ras du sol

Comme le suggère la dénomination GT qui lui est attribuée, ce modèle appartient à la catégorie plusieurs voitures de sport bien élevées. Comparé à la 570S, il présente plusieurs suspensions assouplies de 15 % à l’avant et de 10 % à l’arrière alors que la direction a été légèrement démultipliée. United nations coffre de 150 dm³ se loge à l’avant et united nations autre, vitré et de plus grande capacité (220 dm³) – mais beaucoup moins pratique à l’usage – a été aménagé derrière l’ensemble des deux residents. On y accède componen le biais d’une ouverture latérale pour le moins atypique. Autre excentricité : l’ensemble des portières qui s’ouvrent en élytre. Une réussite esthétique et l’assurance d’attirer l’attention plusieurs passants à chaque fois qu’elles se déploient. En revanche, il faudra savoir s’extraire en voiture avec united nations minimum d’élégance…

Avec la 570GT, la firme anglaise star plusieurs circuits automobile s’impose dans le secteur plusieurs voitures de sport haut de gamme. United nations modèle élitiste – 200 000 euros – mais pas si intimidant au volant.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *