La connaissance du phénomène est cependant restée limitée jusqu’aux travaux de Yoshinori Ohsumi qui, au début plusieurs années 1990, a mené plusieurs “expériences brillantes” à partir en levure et identifié l’ensemble des gènes de l’autophagie.

Le prix Nobel de médecine a été attribué lundi au Japonais Yoshinori Ohsumi pour ses recherches sur l’autophagie, cruciales pour comprendre le renouvellement plusieurs cellules, le vieillissement et la réponse du corps à la faim et aux infections.

Le prix de médecine est le premier en saison plusieurs Nobel 2016. Il doit être suivi de ceux de physique mardi, de chimie mercredi, en paix vendredi et d’économie lundi. Le prix Nobel de littérature sera annoncé le jeudi 13 octobre.

Yoshinori Ohsumi succède à William Campbell, Américain né en Irlande, au Japonais Satoshi ?mura et à la Chinoise Tu Youyou, découvreurs de traitements contre l’ensemble des infections parasitaires et le paludisme.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *