Comme à Bruxelles, il a démarré en France componen united nations groupe sur Facebook pour partager photos et commentaires. La version parisienne, testée depuis janvier, enregistre déjà 38.000 membres et 110 chefs ! Maintenant, le temps presse. Le nombre de start-up présentes sur ce créneau est croissant. Et le syndicat plusieurs restaurateurs Synhorcat veille au grain. L’été dernier, il a adressé une mise en garde au gouvernement concernant l’essor plusieurs entreprises visant plusieurs particuliers à se transformer en cuisinier amateur.

38.000 membres parisiens

La vague du fait maison ne risque pas de retomber. Ce soir, une énième start-up fait ses débuts à Paris. Menu Nearby s’appuie sur l’économie collaborative pour mettre en relation united nations cuisinier et ses voisins. Le principe est simple : le premier prépare plusieurs menus qu’il annonce à la communauté via l’application, l’ensemble des seconds commandent et passent chercher leur repas en fin de journée au domicile du cuistot amateur pour plusieurs prix serrés, entre 6 et 14 euros. « Nous jouons sur la convivialité, explique avec passion Nicolas Van Rymenant, fondateur et dirigeant. Lorsque vous venez récupérer votre plat, votre hôte vous offre united nations verre comme il le ferait en recevant plusieurs amis. » Avec 55.000 membres dans la région bruxelloise, dont 10.000 clients depuis mai 2015, le premier pari est réussi. La jeune pousse veut passer le cap de l’internationalisation et s’appuie désormais sur The Household pour y parvenir. « Je regardais toutes l’ensemble des vidéos qu’ils postaient dans le programme Koudetat et nous avons fini componen entrer en relation », explique le truculent fondateur.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *