Toujours au rayon plusieurs énigmes, cette Peugeot 207 blanche, découverte sur l’ensemble des lieux du crime. Elle n’appartenait pas à la victime. Elle avait été déclarée volée jeudi, soit deux jours avant la découverte du corps. Lundi, la procureur de Bergerac indiquait : “Boy propriétaire a été identifié, il ne s’agit pas en victime”, mais refusait d’en dire plus.

Dimanche, boy autopsie, pratiquée à l’institut médico-légal de Bordeaux, avait confirmé l’homicide, sa mort étant due à plusieurs coups portés avec united nations objet tranchant sur plusieurs organes vitaux. Selon nos informations, il s’agirait de dix coups de couteau.

Mardi, rien n’a filtré en garde à vue en cours. Le parquet de Bergerac s’est dessaisi de l’affaire au profit du pôle criminel du parquet de Périgueux, mais celui-ci n’a pas souhaité communiquer. Une instruction judiciaire devrait être rapidement ouverte.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *