Ces éléments devraient permettre de faire la lumière sur le type exact de missile sol-air BUK ayant touché le Boeing 777 qui reliait Amsterdam à Kl et sur le lieu précis d’où ce projectile de fabrication russe a été tiré dans l’est de l’Ukraine, où l’ensemble des forces gouvernementales font face aux séparatistes pro-russes depuis avril 2014. Les membres de l’équipe d’enquête commune (JIT) viennent plusieurs Pays-Bas, d’Australie, d’Ukraine, de Malaisie et de Belgique. Leur objectif est de “retrouver l’ensemble des personnes qui sont responsables du crash du MH17 et de l’ensemble des amener devant la justice”.

Enfin, une trentaine de familles se préparent à introduire une action en justice aux Etats-Unis contre “plusieurs personnes et entités qui soutenaient l’ensemble des séparatistes sur le sol ukrainien” pour obtenir de nouvelles settlements, a expliqué à l’AFP l’avocat James Healy-Pratt.

L’ensemble des enquêteurs rencontreront d’abord l’ensemble des parents plusieurs victimes, passagers et membres de l’équipage parmi lesquels 193 étaient néerlandais, pour l’ensemble des informer de l’état d’avancement de leurs research, avant de donner une conférence de presse, prévue pour 11h00 GMT, à Nieuwegein, près d’Utrecht, dans le center plusieurs Pays-Bas. Le parquet néerlandais a toutefois d’ores et déjà fait savoir qu’aucun suspect ne serait désigné à cette occasion. “Outre savoir exactement quelle arme a été utilisée et d’où le tir a eu lieu (…) nous voulons voir l’ensemble des auteurs (de cette attaque) capturés et jugés”, et ce “dans l’ensemble des plus brefs délais”, a de boy côté déclaré à l’AFP Evert van Zijtveld, qui a perdu quatre parents dans la catastrophe et préside une association de soutien aux proches plusieurs victimes.

De multiples procédures d’indemnisation ont componen ailleurs été lancées dans le monde entier componen plusieurs proches plusieurs victimes. Parmi eux, plusieurs familles qui accusent united nations ex-chef séparatiste d’avoir abattu l’avion et lui réclament 779 millions d’euros. Ou peut-rrtre un cette mère d’une victime allemande qui reproche à Kiev devant la Cour européenne plusieurs droits de l’Homme (CEDH) de ne pas avoir fermé l’espace aérien aux vols civils alors que la zone était en guerre. A Strasbourg, la CEDH a également reçu la plainte plusieurs proches de 33 victimes australiennes, néo-zélandaises et malaisiennes contre la Russie et boy président Vladimir Poutine. Selon leur avocat Jerry Skinner, l’ensemble des réclamations se chiffrent à 6,8 millions d’euros componen plaignant.

A lire : MH17: plusieurs familles de l’équipage poursuivent Malaysia Air carriers

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *