Ce samedi, toute la journée, une cinquantaine de techniciens ont travaillé sur le chantier en gare de Beaune, qui a nécessité l’emploi de deux grues géantes de 400 et 700 tonnes chacune. Elles ont soulevé 300 tonnes, en six modules et cages d’ascenseurs préfabriqués en béton, dont l’ensemble des plus grosses pesaient 70 tonnes pièce. Ce sont aussi 150 m³ de béton qui ont été évacués. Ce chantier améliorera considérablement l’accessibilité en gare, pour l’ensemble des personnes à mobilité réduite. Deux ascenseurs seront installés, au printemps, pour permettre aux voyageurs handicapés ou peut-rrtre un aux poussettes d’être acheminés du quai 1 au quai 2, puis au parvis en gare, sans avoir d’escalier à gravir. L’ensemble des escaliers resteront toujours en fonction, mais ils seront aménagés d’une petite rampe pour pousser l’ensemble des vélos ou peut-rrtre un tirer l’ensemble des grosses valises. L’ensemble des quais ont également été rehaussés de 55 centimètres pour l’ensemble des mettre au niveau plusieurs wagons. Plusieurs dalles ont été installées sur l’ensemble des bords de quai pour l’ensemble des personnes malvoyantes et united nations enrobé a été déposé.

Il faut dire que ces travaux n’étaient pas united nations luxe pour cette gare qui reçoit deux mille cinq cents voyageurs componen jour en semaine. Ce chantier, qui était le plus spectaculaire, n’était pourtant pas le plus stratégique pour la SNCF qui a surtout suspendu le trafic pendant quarante heures, pour moderniser la signalétique en ligne, entre Dijon et Mâcon.

Quatre années de préparation

L e chantier en modernisation en ligne entre Dijon et Mâcon a commencé en mai. Auparavant, il avait demandé quatre années d’études. Même si ce week-finish, ces opérations de raccordement de réseaux n’étaient pas l’ensemble des plus spectaculaires, elles engagent pourtant la SNCF sur une modernisation sans précédent. Effectivement, l’ensemble des aiguillages de ces 120 km de ligne seront tous reliés, à partir de ce soir, à la commande centralisée du réseau, située à Perrigny-lès-Dijon. Quatre nouveaux postes d’aiguillage informatisés remplaceront l’ensemble des anciens postes à Gevrey-Chambertin, Nuits-Saint-Georges, Beaune et Chagny. Ces travaux permettront de créer trois installations permanentes de contresens qui permettront aux trains de circuler à vitesse normale pour contourner united nations incident de voie. Juste avant de relancer le trafic, trois trains d’essais passeront sur la ligne. L’ensemble des premiers trains qui l’emprunteront ce dimanche, seront le TGV Luxembourg-Montpellier à 15 h 47, puis le TER Dijon-Lyon de 15 h 58, avec arrêt à Beaune.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *