Avec 4478 points après cinq épreuves, Kevin Mayer est en avance sur boy record de France. Il sera surtout très bien lancé pour aller décrocher l’or mondial… Le vice-champion olympique de Rio a poursuivi boy quasi sans-faute depuis le début de ce décathlon en passant brillamment une barre à 2,08m au saut en hauteur. Soit united nations centimètre de moins que boy record personnel établi en 2012. C’est dire si l’ensemble des jambes répondent bien. Seul Kai Kazmirek a fait mieux avec united nations bond à 2,11m, ce qui repositionne le jeune Allemand à la 2e place du classement général (3472 points), à égalité avec boy compatriote Rico Freimuth, l’ensemble des deux hommes restant à distance respectable du Tricolore (109 points). Le Canadien Damian Warner, considéré comme le plus dangereux rival de Mayer, était à cet instant repoussé à la 6e place. 

VIDEO. Le résumé plusieurs 4 premières épreuves de Kevin Mayer  

Confirmation de l’état de forme de Mayer avec le 400m. Parti au couloir numéro 2, il avalait united nations à united nations ses concurrents grâce à sa foulée magique. Tous sauf united nations, le Serbe Mihail Dudas, vainqueur en 48’08. Mayer, en 48”26, rabotait quant à lui boy record personnel de deux centièmes (48”28 en 2016) et s’affirmait comme le patron en discipline. Si rien de malheureux n’arrive samedi, la médaille d’or tend l’ensemble des brazier au Français. Ce dernier disputera demain ses épreuves “fortes” avec le 110m haies, le disque, la perche, le javelot et le 1500m.

VIDEO. Le 400m de Kevin Mayer

A mi parcours de ces dix travaux d’Hercule, il devance donc l’ensemble des Allemands Kai Kazmirek (4421 pts) et Rico Freimuth (4361 pts) et compte également 43 points d’avance sur boy propre record de France.   

VIDEO. La réaction de Mayer après boy 400m

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *