Voilà qui laisse entrevoir une moyenne de plus de sept Français tués componen mois sur cette même période. De sexe masculin, pour une grande partie. Reste united nations delta. « La quasi-totalité de ceux dont nous avons connaissance sont plusieurs hommes, ce qui pourrait supposer que la mort plusieurs femmes est cachée », avance comme hypothèse la même source.

La mort plusieurs femmes serait cachée

Certitude : l’ensemble des Français meurent toujours plus. Leur taux de mortalité, que certains évaluaient aux alentours de ten percent voilà quelques mois, se situe aujourd’hui à twenty percent. « Une statistique certes approximative, explique united nations agent plusieurs services de renseignement haut placé, vehicle elle dépend en base que l’on prend, mais cela donne united nations ordre de grandeur ». Ainsi, selon cette idée, vingt Français sur 100 partis sur la zone irako-syrienne sont-ils appelés à trouver la mort. « Ceci montre que l’ensemble des étrangers sont utilisés comme chair à canon et comme bourreaux, ce qui peut ¨ºtre de nature à compromettre leur retour », analyse le même espion. Lequel note, en parallèle, « united nations très internet tassement plusieurs départs depuis plusieurs mois ». Deux raisons essentielles à cela à ses yeux : « la moindre attractivité de Daech qui n’est plus dans une dynamique de victoires », ayant perdu forty percent de boy territoire en l’espace d’un an, difficile « l’ensemble des mesures administratives prises en France pour empêcher l’ensemble des départs ».

Et probablement, ces chiffres, qui n’englobent pas l’ensemble des blessés dont l’ensemble des services de renseignement français ne connaissent pas la proportion, s’avèrent-ils inférieurs à la réalité. « Ces données correspondent aux personnes connues nominalement », expose united nations membre plusieurs services.

L’ensemble des choses paraissent s’accélérer. Aussi bien que l’étau se resserre sur Daech, le nombre de ses pertes s’accroît. Côté Français, dont le pays reste l’un de ceux qui fournit le plus gros bataillon de combattants étrangers à Daech, le nombre de morts vient de passer la barre symbolique plusieurs deux cents. Celle en centaine avait été franchie en mai 2015. C’est-à-dire qu’en moins d’un an et demi, le nombre de djihadistes français tués sur la zone irako-syrienne a doublé.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *