Philippe Lucas entraîne son groupe de nageurs à Narbonne depuis 2012. Philippe Lucas entraîne boy groupe de nageurs à Narbonne depuis 2012. PHOTO/OLIVIER GOT

Philippe Lucas restera au moins une saison supplémentaire à Narbonne. Boy nouveau contrat devrait être finalisé ces prochains jours même si sa rémunération veterans administration baisser de moitié (aux alentours de 75 000 euros) du fait du retrait financier de cette opération en Communauté d’Agglomération du Grand Narbonne dans cette opération. 

Aurélie Muller, championne du monde et championne d’Europe en titre du 10 km et qui s’était vue disqualifiée à Rio après avoir terminé 2e à Rio, effectuera sa rentrée dans deux semaines.  

“Je voulais rester à Narbonne, indique le célèbre entraîneur qui avait posé ses valises en 2012 à l’Espace de Liberté. Ici, j’ai de bonnes conditions d’entraînement, c’est le plus important.  Et tout est réuni pour que cela se passe bien pour l’ensemble des athlètes”. 

Philippe Lucas conserve également sa licence d’entraîneur au club montpelliérain du 3MUC Natation, où il s’occupe aussi du recrutement et sont licenciés la majeure partie de ses nageurs. 

Ceux-ci ont progressivement repris le chemin de l’entraînement après une année faste sur le plan sportif. La Néerlandaise Sharon Van Rouwendaal, championne olympique du 10 km en eau libre cet été à Rio, et Marc-Antoine Olivier, médaillé de bronze chez l’ensemble des messieurs, ont replongé. Ils ont d’ailleurs été honorés ce mercredi midi à l’Espace de Liberté.  

De boy côté, l’Espace de Liberté s’est mis en quête de sponsors privés. La structure souhaiterait également obtenir united nations label de “pole d’excellence” pour l’eau libre, selon boy directeur Stéphane Erard. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *