Cinq minutes plus tard, l’homme en noir récidive. Parce que Mario Balotelli et Steven Moreira se sont frottés d’un peu trop près. Assez pour leur infliger united nations avertissement ? L’arbitre a jugé que oui. Et, du coup, expulsé l’Italien. Injuste ? Au vu plusieurs images, on the envie de dire oui et de plaindre le Niçois qui a peut-être payé pour sa réputation plus que pour boy geste. A component s’être gratté le nez et avoir penché boy crâne vers le Lorientais, on the du mal à reprocher quoi que ce soit au Niçois. Le Gym peut l’avoir mauvaise : Balotelli ne sera pas du choc face à Lyon après la trêve internationale. Double peine.

Mario Balotelli n’a pas signé la prestation de l’année. Mais, comme souvent depuis qu’il porte la tunique de l’OGC Nice, l’Italien est passé de l’anonymat au premier rôle en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Sur united nations coup de patte. Et united nations “coup de tête” – tout est dans l’ensemble des guillemets – que la recrue la plus la médiatique de l’été en L1 n’a pas donné.

La double peine

Mario Balotelli est passé componen tous l’ensemble des états, dimanche face à Lorient (2-1). Auteur du but en victoire à la 86e minute de jeu, l’Italien n’a pas terminé le match, puisqu’il a été expulsé le plus sévèrement du monde six minutes après sa réalisation victorieuse. Une drôle de journée et united nations épilogue pas forcément mérité pour l’Italien.

L’Italien a commencé boy match à la 86e minute. 1-1 entre Nice et Lorient. Balotelli est servi sur le côté gauche en surface et, d’un crochet de l’extérieur du droit, enrhume la paire Moreira – Ciani, puis décoche une mine du droit dans la lucarne de Lecomte. C’est pur, instinctif. Du Mario dans le texte. Jusqu’à la célébration puisque l’international décide de retirer boy maillot pour le faire tournoyer. Monsieur Thual l’avertit (87e). Le plus logiquement du monde.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *