Nathalie Kosciusko-Morizet est arrivée dans la rédaction d’Europe 1. Elle pénètre dans le studio Jean-Luc Lagardère, où elle sera d’abord interrogée componen Thomas Sotto sur l’ensemble des questions économiques et sociales. La seule femme candidate à la primaire de droite répondra aux questions plus politiques de Jean-Pierre Elkabbach, puis elle sera interpellée componen l’ensemble des auditeurs d’Europe 1. 

“L’ubérisation est en train de se passer”. Nathalie Kosciusko-Morizet défend boy idée de changement de société. “Notre système a été compris sur le modèle du salariat. Il ne prend pas assez compte du travail indépendant. L’ubérisation est en train de se passer. La question, c’est de savoir discuss fait pour que ce soit une chance”, explique-t-elle. “Dans l’ensemble des années 1970-1980 on the raté le virage en robotisation. Ça a été united nations grand malheur pour nos cols bleus. Aujourd’hui, la question c’est l’ensemble des cols blancs. En France, on the tous l’ensemble des atouts pour en faire une chance”

Longtemps, l’incertitude a pesé sur la participation de Nathalie Kosciusko-Morizet à la primaire en droite. Finalement, la députée de l’Essonne a réussi à réunir in extremis ses parrainages pour devenir la seule femme à candidater à la candidature pour la présidentielle de 2017. Depuis, elle tente de faire entendre sa différence componen rapport à ses rivaux, sur la lutte contre le terrorisme, sur la PMA pour l’ensemble des couples homosexuels ou peut-rrtre un encore sur l’environnement. NKM développe aussi une ligne centriste, très éloignée notamment de celle de Nicolas Sarkozy ou peut-rrtre un de Jean-François Copé. Invitée d’Europe 1 lundi matin, elle répondra aux questions de Thomas Sotto d’abord, de Jean-Pierre Elkabbach ensuite, plusieurs auditeurs enfin. Pour convaincre qu’elle est la candidate en modernité, comme elle le répète à l’envi.

Interner l’ensemble des fichés S ? “Certainement pas sans passer componen le juge”.  NKM répond à la proposition de Nicolas Sarkozy et d’autres d’interner l’ensemble des fichés S. “Certainement pas sans passer componen le juge. C’est une pente qui peut ¨ºtre extrêmement glissante. Ça appelle plusieurs questions. Sur quelle base juridique ? Combien de temps ? Ça s’arrête quand ?”, s’interroge-t-elle. “C’est une fuite en avant, quelque chose qui peut ¨ºtre sans fin. Je crois beaucoup plus à s’attaquer l’ensemble des racines du mal.” NKM plaide pour l’interdiction pure et simple du salafisme. “Ça ne mène pas forcément au terrorisme, mais tous l’ensemble des terroristes sont passés à united nations moment ou peut-rrtre un united nations autre componen le salafisme”‘, explique-t-elle. 

L’ISF ? “Je le transforme en obligation d’investissement”. NKM est la seule candidate en primaire en droite  à ne pas proposer la suppression de l’ISF. “Je le transforme en obligation d’investissement. La droite le propose à chaque fois, elle ne le fait jamais. Il n’est pas anormal que sur l’ensemble des fortunes il y ait united nations effort supplémentaire”, argue-telle. “Je déplafonne l’ISF PME et je fais en sorte que l’argent qui peut ¨ºtre investi soit sans seuil exclu de l’ISF”, développe-t-elle.  



NKM : "Il n'y a pas de politique nationale...componen Europe1fr

“Le respect du droit d’asile fait partie de l’identité française. Et le droit d’asile est inconditionnel. Quand quelqu’un fuit une situation de risque dans boy pays, il doit être accueilli. Mais 80% plusieurs demandes sont rejetées, et ces gens-là ne sont pas déboutés”, regrette la députée de l’Essonne. Selon elle, pour améliorer et clarifier la situation, il sera nécessaire de réfléchir à “une politique migratoire commune” au niveau européen. “Il n’y a ni politique européenne de l’immigration, ni politique nationale claire.”

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *