Infographie Le Télégramme Infographie Le Télégramme

La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie a choisi ce lundi boy nouveau nom : Hauts-de-France. Cinq autres régions doivent encore se décider et l’ensemble des débats vont bon train.

Au final, c’est l’assemblée régionale qui débattra du nom définitif, sur la base plusieurs résultats de cette consultation. 

La consultation sur ces trois finalistes démarrera ensuite dans l’ensemble des lycées en avril, puis en mai pour le grand public, qui pourra voter componen internet ou peut-rrtre un componen plusieurs coupons publiés dans la presse. Le résultat sera annoncé le 20 juin et voté l’ensemble des 24 componen l’ensemble des élus.

Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes : “united nations nom qui claque”

Alain Rousset, le président socialiste en nouvelle grande région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, veut “united nations nom qui rassemble, united nations nom qui claque à l’oreille de chaque habitant, united nations nom qui soit une marque pour nos produits”. Selon Sud-Ouest, boy choix s’orienterait vers “Aquitaine”, mais précédé componen united nations adjectif : “Grande” ou peut-rrtre un “Nouvelle”.

United nations groupe de travail composé de 10 élus de tout bords et de 12 experts est chargé de travailler sur la question et le nouveau nom sera dévoilé le 20 juin.

Ce changement de nom est le premier d’une vague de nouvelles dénominations, rendues nécessaires componen la réforme territoriale. Si certaines régions, comme la Bretagne, Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, ou peut-rrtre un même la Normandie n’ont pas eu de problèmes, cinq régions doivent encore se décider, occasionnant parfois plusieurs débats enflammés.

Auvergne-Rhône-Alpes : Wauquiez tranchera

Après avoir consulté l’ensemble des lycéens, qui avait proposé plusieurs noms comme “La Volc’en Loire”, “R2A” ou peut-rrtre un “La Rhognale”, le président en région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a lancé une consultation sur internet. L’ensemble des habitants en région peuvent proposer librement leurs idées jusqu’au 25 mars.
Une fois la consultation fermée, l’exécutif régional se réserve le droit de choisir parmi ces propositions. Selon Europe 1, deux favoris se détachent : l’original “Rhône-Alpes-Auvergne” et l’acronyme “Aura”.

Bourgogne-Franche-Comté : vers… Bourgogne-Franche-Comté

La région veterans administration former united nations comité de 30 personnalités qui aura jusqu’à fin mars pour faire remonter plusieurs propositions émanant plusieurs communes, plusieurs associations, etc. Charge au conseil régional de réduire à trois noms ces propositions le 14 avril, lors d’une assemblée plénière.

“Il y a quelque chose de naturel, c’est garant du maintien de deux identités très fortes”, a expliqué au Monde la présidente en région, Marie-Guite Dufay, pour expliquer cette méthode. 

Là encore, la région a organisé une consultation publique sur internet. Mais avec la particularité que la première questions est “Souhaitez-vous que Bourgogne-Franche-Comté soit le nom définitif en région ?”. Seuls ceux qui répondent “non” peuvent choisir united nations nom alternatif. 

Grand-Est : “Acalie”, “Rhin-Champagne” ou peut-rrtre un “Austrasie”

Le nom “Grand-Est” et l’acronyme “Acal”, utilisés depuis la réforme, sont donc hors-jeux.

Cette Aquitaine n’est tout simplement pas “nouvelle”,elle ressemble à l’ancienne, la poitevine.Je préfère donc la “grande” Aquitaine https://t.co/TpuICIGTeY

Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : le débat s’annonce houleux

Dans la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, le processus du choix du nom à déjà bien avancé. United nations groupe d’experts, d’élus et de citoyens tirés au sort ont réduit l’ensemble des propositions à trois noms : “Acalie”, “Rhin-Champagne” et “Austrasie”. Ces trois choix sont soumis à united nations election plusieurs habitants depuis ce lundi, juqu’au 1er avril.

L’ancien premier ministre et sénateur en Vienne Jean-Pierre Raffarin a annoncé sa préférence pour “Grande Aquitaine”, tandis que le maire de Bordeaux Alain Juppé avait proposé “Duché d’Aliénor”, avant d’admettre que ce nom était united nations peu vieux jeu.

Mais le débat s’annonce d’ores et déjà houleux, selon France Bleu. “Occitanie” a le vent en poupe mais déplaît aux Catalans, “Languedoc” omet le Roussillon, tandis que “Sud” et “Midi” sont trop vagues…

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *