Néanmoins le silence n’est pas uniquement politique. Alors que l’ensemble des rapports scientifiques l’ensemble des plus récents font pleuvoir plusieurs nouvelles catastrophiques sur le réchauffement climatique avec la même régularité que plusieurs gaz lacrymogènes sur la jungle de Calais, l’opinion publique et l’ensemble des médias paraissent tout aussi assoupis et inconscients de ce que symboliserait concrètement et symboliquement la destruction en ZAD.

La convergence public-privé qui s’est créée entre le gouvernement et la multinationale est l’indice d’orientations économico-politiques particulièrement décapantes. La multinationale et ses filiales (Sogea ou peut-rrtre un Eurovia Vinci) sont effectivement derrière le démantèlement et la destruction en partie sud, en février dernier, du camp de containers qui lui a succédé, mais également responsables plusieurs travaux de construction du mur qui ont commencé hier. Ce mur financé componen la Grande-Bretagne, au-delà en motivation révoltante à boy origine, et du fait qu’il a été imposé componen une préfecture socialiste à la maire (LR) de Calais (ce qui aurait presque pu être comique), est également prévu sur une zone classée comme remarquable.

L’ensemble des quelques 800 projets d’extension ou peut-rrtre un de construction de nouveaux aéroports en Europe, dont Notre-Dame-plusieurs-Landes fait partie, et l’ensemble des 75 milliards qui leur sont alloués sont l’exemple parfait de l’impasse à laquelle la politique actuelle condamne toute ambition environnementale durable. Face à la chronique d’un désastre annoncé, faut-il cependant rester coi et assister passivement à cette convergence d’intérêts politiques et économiques ?

L’habitation de ces zones, leurs modes de territorialisation et de sociabilité, aussi imparfaits et fragiles soient-ils, ne peuvent pénétrer aussi facilement le lexique et la symbolique simpliste de ce que le gouvernement se plaît à qualifier comme plusieurs zones de “non-droit” à éradiquer. Dans le cas de Notre-Dame-plusieurs-Landes, il s’y joue effectivement plusieurs connivences et plusieurs relations qui doivent être préservées en ce qu’elles incarnent de nouvelles manières de vivre ensemble au sein d’habitats véritablement respectés.

Parce qu’elle incarne plus visiblement plusieurs enjeux politiques et sécuritaires chers à la prochaine campagne présidentielle, la “jungle” de Calais est l’occasion d’une pluralité de déclarations tonitruantes du gouvernement et plusieurs présidentiables. Cette grande clameur est d’ailleurs à même d’étouffer l’ensemble des cris de protestation plusieurs migrants, plusieurs militants et plusieurs associations face à la dégradation plusieurs conditions de vie et la menace d’un démantèlement. Elle est componen ailleurs également le lieu d’une répression policière régulière.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *