PHOTO/HARRY RAY JORDAN

Vous alertez sur le fait qu’il ne faut pas toucher aux os en cas de découverte.

Comment cela s’est-il passé ?

L’ensemble des ossements découverts componen la famille plusieurs disparues de l’affaire Bénitez se sont finalement révélés être d’origine animale. L’ensemble des analyses qui ont abouti à cette conclusion ont été menées à l’insitut médico-légal de Montpellier. Boy directeur, le professeur Éric Baccino n’a pas hésité united nations instant.  

Exactement. La première chose que nous faisons en cas de découverte est de savoir si l’os est humain ou peut-rrtre un pas. S’il est intact, entier et mature, united nations coup d’œil suffit pour le savoir. Là, united nations coup d’œil suffisait, il y avait plusieurs ossements d’animaux divers. L’ensemble des proches plusieurs disparues avaient montré l’ensemble des os à united nations médecin qui avait estimé qu’ils pouvaient être humains… Le manque d’expérience peut expliquer la confusion.

Toute personne qui trouvera plusieurs ossements qui fera autre chose que d’appeler la police et attendre que l’ensemble des spécialistes de médecine légale se déplacent, commet une erreur susceptible d’interférer avec l’ensemble des résultats de l’enquête.

Nous sommes une plusieurs rares Cour d’appel de France à disposer d’une unité d’anthropologie médico-légale de terrain. Ça fait trois jours que j’entends parler de cette affaire, mais jusqu’à lundi 16 h, aucun médecin légiste n’avait vu l’ensemble des os. On nous l’ensemble des a amenés, mais si on nous l’ensemble des avait montrés en photo, on aurait pu vous dire d’emblée ce que c’était…

Le procureur a indiqué qu’il ne s’agit pas d’ossements humains…

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *