Envie de quelque chose de nouveau? Nous vous avons couvert.

Que vous ayez besoin d’un changement, que vous cherchiez votre nouveau quartier ou que vous souhaitiez rester à l’avant-garde en ce qui concerne la prochaine grande tendance du restaurant, la ville offre toujours de nouvelles destinations culinaires.

Voici un aperçu de certaines ouvertures récentes qui offrent un peu de variété pour votre vie à manger.

LES BON MARCHÉ (ER)

Zai Lai: L’ancien pop-up servant des plats de petit-déjeuner taiwanais maison, des bols de riz et des nouilles a son propre espace de brique et de mortier au Turnstyle Market de Columbus Circle. Le chef Edward Huang, un alun de Mission Chinese Food, a passé deux ans à explorer le patrimoine alimentaire de sa famille sur l’île au large de la côte chinoise après le collège et son restaurant présente des photos en noir et blanc de ses proches datant des années 50. Zai Lai, qui se traduit par “revenir bientôt” en mandarin, propose aux petits-déjeuners, menus toute la journée et “street eats”. Bols de riz déjeuner et dîner – de petite et grande taille (9 $ et 12 $) avec poulet, champignons, aubergines, épinards et châtaignes d’eau et un porc aux cinq épices avec échalotes, tofu, champignons, cailles oeufs et verts de la gloire du matin. Straphangers à la recherche d’une collation salée après 16h Vous pouvez prendre un pain de porc (4 $) et des rouleaux de bœuf braisés (7 $). Pour laver le tout, il y a du thé au lait en trois saveurs, ainsi que du soda à la pomme et de la racine de Taïwan. 1000 S. 8th Ave .; ouvert le 27 novembre; zailainyc.com

Minigrow: Créée par les créateurs basés à Philadelphie de la chaîne saine et décontractée Honeygrow, cette nouvelle marque “Fast Gourmet” se lance dans un endroit du centre de Manhattan. Le menu axé sur l’Asie permet aux clients d’assembler leurs propres nouilles, riz ou saladiers japonais mazemen avec des sauces chaudes (comme le miso rouge ou la citronnelle verte), des vinaigrettes froides, des protéines (comme l’épaule de porc et le crabe) et un large choix. sélection de garnitures et de garnitures (des carottes marinés aux tomates cuites lentement en nori). Le plat de signature est le bol de nouilles “Chicken Jawn” du chef David Katz (13 $), dont le nom est inspiré par ce nom mystérieux que les Philadelphiens utilisent pour décrire n’importe quel nombre d’objets. Pour laver tout, il y a des jus pressés à froid et pour votre dent sucrée, des barres de chocolat artisanales. L’espace essentiellement blanc avec des murs carrelés et des tabourets en bois présente une fresque graphique de deux artistes basés à Brooklyn. 285 Madison Ave .; ouvert le 30 octobre; minigrow.com

Pasta Flyer: L’ancien chef exécutif de Del Posto, Mark Ladner, facture entre 7 et 8 dollars pour ses assiettes de pâtes à service rapide dans un ancien emplacement de Chipotle à Greenwich Village. Compléter une assiette de fusilli avec sauce pesto au basilic ou penne sans gluten avec sauce marinara – préparée en 30 secondes environ – commander du brocoli de ricotta épicé avec de la ricotta fraîche (2,50 $) ou des «points» à l’ail faits de pâte à choux et étouffés au beurre à l’ail . L’offre de repas de 9,99 $ «Nonna Loves You» est accompagnée d’un bol de spaghettis et de boulettes de viande, d’une salade et d’un soda à la fontaine. Vous y trouverez aussi de la bière et du vin, le tout dans un cadre qui prend son thème OVNI très au sérieux. 510 Sixth Ave .; ouvert le 30 octobre; pastaflyer.com

Tacos de Gringo: Entre les assiettes de tacos au ventre de porc ou les rondes de margaritas glacées, vous pouvez jouer à Donkey Kong au deuxième avant-poste de cette combinaison taqueria et arcade, située à Staten Island’s Urby, sur le front de mer de Stapleton. Il y a des plats mexicains, comme des esquites au maïs grillé (6 $), des jalapeños farcis au chorizo ​​et au fromage (8 $) et beaucoup de viandes, poissons et tacos végétaliens (8 $ – 18 $). Pour boire, procurez-vous un Punch de Tulum (12 $) ou partagez-le avec des amis (48 $). Et pour ce qui est de l’arcade, occupez-vous des classiques des jeux vidéo des années 80 comme Mario Bros. ou essayez-vous à Skee-Ball et au jeu de palets. 2 4 Navy Pier Court, Staten Island; ouvert le 18 novembre; gringostaco.com

LE WEEKNIGHT GO-TOS

Ha’s Chinese Bar & Eatery: Ben Sandler et Jennifer Lim ont transformé leur célèbre café Astoria et leur magasin de fromage grillé Queens Kickshaw en un restaurant chinois végétarien dirigé par le chef Eric Simpson. Les plats comme les chicharrones végétariens séchés-mung-bean-noodle, le tofu mapo sans viande et les gâteaux de riz au bok choy, aux noix de cajou et aux piments offrent un coup de pied inspiré du Sichuan. L’esthétique de l’intérieur redessiné est minimaliste, les cabines blondes bordant un mur, les tables du côté opposé. Plantes placées au-dessus de la tête des dîneurs. 40-17 Broadway, Queens; ouvert le 5 décembre; 718-777-0913

Sorbillo : Cette pizzeria napolitaine a déjà été fréquentée par Mario Batali, Jimmy Fallon, Michael Symon et Liev Schreiber. Il s’agit de la dernière nouveauté du célèbre pizzaiolo de Naples, Gino Sorbillo, qui a fait ses débuts à New York ce printemps avec Zia Esterina dans la petite Italie avant d’ouvrir sa pizzeria homonyme. Sorbillo vient d’une longue lignée de pizzaioli; Le Sorbillo original a ouvert ses portes en 1935 à Naples, et son père est l’un des 21 enfants qui sont tous devenus des chefs de pizza. À l’avant-poste de New York, trouvez des tartes légères et croquantes, allant d’un marinara de base (12 $) à l’extravagant Alba, avec des œufs de truffe noire et de caille (35 $), ainsi qu’un menu d’antipasti, de pâtes et de dessert. 334 Bowery; ouvert le 28 novembre; sorbillonyc.com

Bar Gonzo: L’hôtel McKittrick alum R.L. King a ouvert un salon et un restaurant à deux niveaux dans Hell’s Kitchen, canalisant toutes sortes d’inspirations, des couleurs vives et flashy de la vie nocturne des années 1970 aux vibrations de la côte californienne. Les caractéristiques du menu, influencé par la Méditerranée, se concentrent sur les produits de base de l’enfance, tels que le Latch Key Kid Pizza (12 $ à 15 $), une pièce sur la pizza au pain français surgelée. A l’étage se trouve une cuisine froide garnie de viandes et de fromages, un bar cru, et un comptoir servant des cocktails et des punchs de 15 $. (Il ressemble à une cabane à rhums que vous pourriez rencontrer sur une plage caribéenne, avec des structures en bois et des boiseries.) Pour le divertissement, King projette de faire venir toutes sortes d’artistes, des cracheurs de feu aux groupes de reggae en acier. 511, neuvième avenue; ouvert le 9 novembre; bargonzonyc.com

Tetsu: Le maître des sushis trois étoiles Michelin, Masayoshi “Masa” Takayami, a ouvert une grilladerie japonaise décontractée qui sert les plats réconfortants qu’il aime manger à TriBeCa. Chez Tetsu, qui signifie «fer» en japonais, l’accent est mis sur des brochettes cuites lentement sur un grill de style japonais (au prix de 5 à 18 dollars le bâton). Sur le menu, vous trouverez également un hamburger maison (grillé dans un dispositif en fonte spiky du design de Takayami), des sélections frites comme un cocktail calamars (12 $), des sushis et des nouilles. Savourez votre repas avec du saké japonais ou un cocktail au basilic thaï de Soju (16 $) et admirez le paysage: Tetsu est installé dans un bâtiment loft datant de 1865, et le restaurant à plusieurs niveaux présente le cadre en fonte d’origine de la structure. ainsi que quelques colonnes corinthiennes impressionnantes. 78, rue Leonard; ouvert le 14 novembre; tetsunyc.com

Charc: Le chef étoilé Danny Brown a transformé son X-Bar Bistro de l’Upper East Side en un bar à vin de 25 places offrant un menu français moderne de charcuterie (du foie gras maison au nduja, salami de porc épicé à tartiner ), fromages, assiettes partageables et sandwichs. Les assiettes comprennent un rigatoni préparé avec le ndjua, le broccoli rabe, le piment calabrais et le pecorino sardo (15 $) et des betteraves avec des carottes, du quinoa, des noisettes et du yogourt olives et carvi noir (13 $). Les sandwiches comme le Cold Gin à 13 $, avec de la dinde fumée, du relish au concombre-shiso et de la mayonnaise au genièvre, servis au levain, sont plutôt créatifs. Les vins viennent d’Europe, mais des cocktails comme le “Scorpion Bowl” pour deux (30 $), un mélange de rhum, de vodka, de gin et de jus d’ananas sont définitivement de l’école américaine de barman. 316 E. 84th St .; ouvert le 8 novembre; charcnyc.com

SaltBrick Tavern: Ce steakhouse de style pub sert une cuisine américaine éclectique du chef Christopher Kim, comme un schnitzel de porc non désossé avec salade de pommes de terre allemande (25 $) et un hamburger préparé avec du bœuf vieilli dans des pièces de sel de l’Himalaya (19 $). ). (Le hamburger est recouvert de raclette et d’aïoli rôti à l’ail et servi avec des frites sur le côté.) Pour grignoter des bières pendant que vous sirotez une bière brassée localement ou un cocktail spécial, il y a un petit pain à homard BLT (5 $) et tater les tot avec de la crème sure aux herbes. Gardez de la place pour le dessert: le chef pâtissier exécutif Tracy Wilk a concocté des friandises qui vous rappelleront les plats préférés de votre enfance, comme un pizzas cuites en Alaska (12 $). Vous mangerez votre repas immergé dans la lueur rose des néons en forme d’hameçons, ou sur une terrasse extérieure en bois par beau temps. 156 rue Tillary, Brooklyn; ouvert le 14 novembre; saltbricktavernnyc.com

St. Tropez: Comme son nom l’indique, ce bar à vin West Village canalise les ondes de la Côte d’Azur. Yohann Pecheux, native de Saint-Tropez et alun du Aria Wine Bar voisin, est à l’origine de la carte des vins toute française, avec des verres à partir de 9 $. Côté gastronomie, le chef Gérald Barthélémy a déjà dirigé la cuisine du restaurant étoilé Les Élysées à Paris. Ici, il se concentre sur des plats provençaux copieux, tels que des boulettes de boeuf avec ratatouille (12 $) et du ragoût de bœuf dans une sauce au vin rouge (17 $), ainsi que du fromage et de la charcuterie pour accompagner votre vino. Pour le dessert, ne manquez pas la tarte Tropézienne (8 $), spécialité de Saint-Tropez. 304 W. Fourth St .; ouvert le 6 décembre; sttropezwinebar.com

LES SPLURGES DU WEEK-END

Baar Baar: Ce “bar gastronomique indien” est du chef international Sujan Sarkar, l’homme derrière un concept similaire à San Francisco. Tandis que Rooh donne un traitement indien à la cuisine indienne haut de gamme, Baar Baar réexamine la nourriture de la jeunesse de Sarkar avec un objectif new-yorkais. Un menu, divisé en sections pour les pains plats indiens appelés kulchas, petites assiettes, plateaux thali et plats principaux, comprend des plats comme le snack indien dahi puri servi avec avocat, tamarin, chutney menthe-coriandre et mousse de yogourt, panda tandoori et fruits de mer plateau comprenant la saucisse de crevette de Malabar, l’huître cuite au Masala et le gâteau de crabe du sud de l’Inde avec le mayo de piment fermenté. Les cocktails du restaurant Sarkar rendent également hommage à ses racines indiennes. Des éclats de teintes vives comme des cabines turquoise et une fresque multicolore animent l’espace. 13 E. 1er St .; ouvert le 1er décembre; baarbaarnyc.com

Boucher et banquier: Intelligemment présenté comme un “steakeasy”, ce steakhouse est situé dans une ancienne voûte de la banque sous l’hôtel New Yorker. (Les concepteurs ont laissé un mur de coffres-forts d’origine intacts au milieu des détails Art Déco, alors allez-y et prétendez que vous êtes en train de préparer un vol tout en mâchant votre ribteak tomahawk ou un faux-filet de cow-boy.) À la recherche d’un plat de démonstration, commandez l’énorme porc Kan-Kan pour deux (82 $), une arche de côtelettes de double filet, le ventre et les crépitements servis avec des pommes caramélisées et une réduction de cidre de pomme. Le chef Scott Campbell, un alun du Cirque et l’original Union Square Café, cuisinent également des viandes rouges comme un steak de canard à cinq épices (32 $) et des pétoncles au foie gras et au risotto aux cabernets-échalotes (34 $). Obtenez un buzz avec des cocktails par le fondateur de la New York Distilling Company et une liste de 100 bouteilles de vin. 481, huitième avenue .; ouvert le 15 novembre; butcherandbankernyc.com

Le club de homard: Ce troisième et dernier restaurant du Major Food Group à ouvrir dans le Seagram Building est dirigé par le chef Tasuku Murakami, anciennement du restaurant sushi étoilé Michelin Sushi Azabu. La brasserie japonaise a été conçue pour transporter les convives vers les années 50, 60 et 70, a confié le restaurateur Jeff Zalaznick à Eater NY, avec des sièges aux couleurs vives et un plancher de peinture Jackson Pollock-esque. Les plats ne sont pas seulement des sushis, mais ils ne sont pas entièrement japonais: une partie du menu est dédiée à la cuisine teppanyaki qui utilise une plaque de cuisson en fer pour préparer des viandes comme le filet mignon et les homards entiers. . Contrairement au fameux The Grill et The Pool à l’étage, les convives peuvent choisir de grignoter un seul rouleau de sushi pour moins de 20 $, ou ils peuvent s’installer pour un repas plus grand et plus cher. 98 E. 53rd St .; ouvert le 10 novembre; thelobsterclub.com

Eden Local: “Eat no evil” est le slogan de ce restaurant de la ferme à la table du nouvel hôtel Cachet Boutique NYC. David Laris, chef et restaurateur de renommée internationale, s’est inspiré de son intérêt pour la vie saine et de ses voyages internationaux pour dessiner un menu de petites assiettes, comme la salade de saumon fumé, les pommes de terre rôties au sel, la crème fraîche, les pignons za’atar et guajillo. (15 $) et falafel de lentilles germées (10 $); les plus grands comme les gnocchis végétaliens kabocha (22 $) et les faux-filet grillés avec de l’aubergine, des échalotes, des chanterelles sauvages et des pousses de fée (28 $); et des desserts comme la tarte aux noix de pécan avec une croûte de blé entier à la noix de coco et la panna cotta au babeurre avec concorde de gelée de raisin et granola (9 $). Pour boire, il y a des cocktails «inspirés de la nature» à 15 $ et un large choix de vins. Un décor aux tons terreux et de véritables plantes évoquent un décor de jardin. 510 W. 42nd St .; ouvert le 26 octobre; cachetboutiquenyc.com/eden

Dons Bogam Noir: Dans ce steakhouse coréen haut de gamme, le restaurant soeur du spot barbecue coréen Dons Bogam, votre viande est cuite à table sur des chariots mobiles high-tech qui éliminent toute fumée. Le menu des spécialités coréennes comprend non seulement le barbecue, mais le japchae (nouilles de verre sautés), les crêpes savoureuses et le bibimbap. Au bar de 40 places ou dans la salle à manger de 200 places, où la couleur dominante est (évidemment) noire, commandez une bière asiatique, un cocktail préparé avec un esprit asiatique ou du soju coréen artisanal. Le dîner vous coûtera de 15 $ à 95 $, et les boissons varient de 12,95 $ à 29,95 $. 276, cinquième avenue; ouvert début novembre; donsbogamblack.com/

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *