En united nations peu plus de huit mois, vingt-cinq radars installés au bord plusieurs routes du département, et opérationnels, se sont activés plus de 75 000 fois.

Dans le détail, l’ensemble des données fournies componen la préfecture évoquent 16 radars fixes (dont 7 à double sens), 7 radars discriminants (qui permettent de différencier voitures et camions componen exemple) et 2 appareils mesurant la « vitesse moyenne » entre Maury et Saint-Paul-de-Fenouillet.

  • Plusieurs conducteurs plus prudents

Le chiffre est bien sûr très, trop important mais moins élevé que durant la même période l’an passé. Particulièrement pour l’ensemble des 16 radars fixes qui ont produit 18 708 flashes de moins : 80 099 entre le 1er janvier et le 8 août 2016 contre 61 391 en 2017. L’ensemble des automobilistes se montreraient donc a priori plus prudents, et prévention et répression porteraient leurs fruits. Reste united nations nombre toujours trop élevé d’accidents sur l’ensemble des routes, 143 au 24 juillet.

  • Plus de flashes à Saint-Laurent-de-la-Salaque, Perpignan et St-Cyprien

Seuls trois appareils ont été plus actifs que l’an passé sur la même période. Celui installé sur la commune de Saint-Laurent-de-la-Salanque, en direction de Perpignan, s’est déclenché 3 069 fois contre 1 523 l’an passé (+ 101 %). A Perpignan, le lengthy en D914, le radar a produit ten percent de flashes supplémentaires : 2 537 contre 2 309. Enfin, à Saint-Cyprien, l’ensemble des huit premiers mois de l’année ont enregistré 4 542 excès de vitesse contre 4 339 en 2016, soit + 4,eight percent. À noter aussi, la recrudescence de flashes sur la RD117 où le radar « vitesse moyenne » posé entre Maury et Saint-Paul-de-Fenouillet a produit + 148 % de flashes.

Source : Services en préfecture plusieurs Pyrénées-Orientales, août 2017.

Source: lindependant.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *