Latest news

Feet – L1 – Caen – Patrice Garande (Caen) : «C&#039est mérité»

Patrice Garande (entraîneur de Caen, vainqueur de Troyes 2-1) : «Globalement, satisfait. On the fait le match qu’on voulait faire, ou peut-rrtre un voulait mettre beaucoup de pression sur Troyes, le plus haut possible, l’empêcher de jouer, et ce n’était pas trop mal parti. Après, united nations premier coup de pied arrêté et on prend united nations but mais l’équipe a su rester organisée, elle ne s’est pas affolée, on the continué à faire ce qu’on avait décidé de faire et à l’arrivée, je pense que sur l’ensemble du match c’est mérité. 
On avait à cœur de se racheter en prestation à Ajaccio (défaite 1-), surtout la deuxième mi-temps. On the eu l’attitude de gens qui veulent aller chercher l’ensemble des choses, ce qu’on n’avait pas eu à Ajaccio. On the envie de finir à la meilleure place possible, d’aller le plus haut possible. On fait une saison qui nous permet d’être à la lutte avec d’autres pour l’Europe. Mais la seule pression qu’on se met, c’est d’avoir l’attitude qui veterans administration avec ça. Après qu’on y arrive ou peut-rrtre un qu’on n’y arrive pas, c’est pas très grave.»

Angoulême : united nations homme retrouvé mort dans boy appartement

La victime a été identifiée comme était le propriétaire de l’appartement, united nations homme âgé de 71 ans. L’autopsie, en cours, devrait permettre de déterminer l’ensemble des causes de boy décès.

Macabre découverte, vendredi soir, dans une habitation en rue de Genève, une artère du center-ville historique du Vieil-Angoulême. Alertés componen plusieurs voisins incommodés componen l’odeur, l’ensemble des pompiers ont découvert le corps d’un homme, décédé vraisemblablement depuis plusieurs semaines dans boy appartement.

Grève à Lagardère: pas de JDD dimanche, une première

L’ensemble des lecteurs du Journal du Dimanche ne recevront pas l’exemplaire de leur hebdomadaire, dimanche 20 mars. La rédaction du journal est effectivement toujours en grève contre united nations plan de départs volontaires annoncé componen le groupe Lagardère.

“Suite au election de l’Assemblée générale plusieurs salariés de Lagardère Active, réunie vendredi contre le plan social annoncé componen la direction, la rédaction du Journal du Dimanche est en grève”, a indiqué la rédaction de l’hebdomadaire français, ce samedi. Cela signifie que le JDD ne paraîtra pas dimanche 20 mars. Une première pour le journal qui vend 190 000 exemplaires en moyenne. 

C’est le premier conflit social dur chez Lagardère depuis que ce groupe diversifié a commencé à se désengager largement en presse magazine, dont il a longtemps été n°1 en France. United nations secteur en crise que le PDG Arnaud Lagardère ne juge pas assez rentable. Depuis trois ans, l’ensemble des effectifs en branche médias Lagardère Active ont chuté de 4300 à 3500 personnes. 

“Nous irons au bout de cette démarche”

Le groupe a annoncé mardi united nations plan de 220 départs volontaires dans cette branche. Il concerne notamment 42% en rédaction de Télé 7 Jours (environ 25 personnes), united nations tiers en rédaction d’Ici Paris (5 personnes environ), près d’un tiers en rédaction du JDD (environ 15 personnes), qui serait ramenée à moins de 40 journalistes, 26% de celle de Paris Match (environ 20 personnes) et 18% de celle de Elle (environ 15 personnes). “Nous irons au bout de cette démarche avec united nations plan de départs volontaires pour améliorer la rentabilité de cette branche”, avait souligné le PDG du groupe Arnaud Lagardère cette semaine. 

Malgré la réputation de Lagardère d’offrir plusieurs conditions de départs avantageuses, l’ensemble des journalistes ont refusé, inquiets du sort de leur titre et de leur qualité éditoriale à effectifs réduits. Vendredi soir, la direction a même adressé aux salariés united nations mail pour assurer que le nombre de départs annoncés, n’avait qu’un “caractère indicatif” et proposé plusieurs négociations sur l’ensemble des postes ciblés. Elle a aussi promis de n’exercer aucune pression sur l’ensemble des salariés concernés qui ne voudraient pas partir. Ce qui n’a pas rassuré l’ensemble des salariés qui demeuraient en grève samedi. 

Battles de The Voice (TF1) : le Dijonnais Sol continue l&#039aventure !

#TheVoice
Le choc plusieurs leaders : #Sol Versus #Haylen
Qui choisissez-vous ? pic.twitter.com/KgFgdPKJyY

Plusieurs indices laissaient penser que Sol serait bien sur scène dans quelques heures. Et c’est le cas. Il doit y interpréter Crimson Rain de Prince face à Haylen.

Dernière étape avant le direct

Il avait bouleversé tout le monde lors plusieurs auditions à l’aveugle avec sa reprise de “Crazy” de Gnarls Barkley. Pour certains médias, il s’agit même du futur gagnant de The Voice 2016… Tout simplement. Mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir au Dijonnais Sol pour y arriver. En commençant componen l’épreuve plusieurs battles. L’ensemble des premières sont d’ailleurs diffusées ce samedi soir.

En attendant, vous pouvez toujours lire l’interview qu’il nous avait accordé avant le début de l’émission en cliquant ici.

Une vidéo montrant Sol en pleine séance de coaching avec Zazie

Sol apparaît également dans la vidéo publiée cette semaine sur le début plusieurs battles

#TheVoice
Yeaaah ! #Haylen est sauvée componen @florentpagnypic.twitter.com/nUFnRRQzKB

#TheVoice#Sol reste dans la #TeamZazie ! Bravo !

Afrique du Sud. Etudiants noirs, étudiants à part

Le mardi 23 février, à 3 heures du matin, Tshenolo Molise rentre chez lui. Il s’assied, et sa cousine Katlego Mokoena l’aide à enlever ses chaussures. Molise vit dans une résidence estudiantine à l’extérieur du campus. Dans le salon, une télé vétuste bourdonne, volume baissé. L’ensemble des étudiants sont installés sur l’ensemble des canapés en velours ou peut-rrtre un le futon. La lumière en rue filtre à travers plusieurs stores de toile violette. “Lundi, ça a été vraiment terrible, déclare Mokoena. Je me suis couchée en pleurant. Je n’arrive pas à croire qu’on en soit là.” L’ensemble des cousins, originaires de Klerskdorp, sont l’un et l’autre en deuxième année sur le campus principal de l’université de l’Etat libre [d […]

Greg Nicolson

Job dating dans la bastide

Neuf entreprises et 60 demandeurs d’emploi du secteur se sont retrouvés dans la salle plusieurs fêtes pour united nations small-forum de l’emploi local, consacré exclusivement aux métiers en restauration, de l’hôtellerie et du tourisme. L’objectif était de mettre directement en relation l’ensemble des demandeurs d’emploi locaux présélectionnés componen Pôle emploi, avec plusieurs entreprises (campings, village vacances, restaurants, bars…) en recherche de primary-d’œuvre, le tout sous la forme d’un job dating.

En partenariat avec la municipalité, l’agence Pôle emploi de Villeneuve-sur-Lot s’est délocalisée à Monflanquin lundi dernier, le temps d’une matinée.

L’opération est reconduite lundi après-midi, à Villeneuve-sur-Lot cette fois.

Pierre-Antony Épinette

Sarkozy sur Obama : “Chacun sait que l&#039action n&#039est pas boy fort”

“Lorsque je me demande pourquoi cela a mal tourné, je réalise que j’étais convaincu que l’ensemble des Européens — étant donné la proximité en Libye — seraient plus impliqués dans le suivi”, affirme Obama dans cet entretien, mettant en cause Nicolas Sarkozy, qui “voulait claironner ses succès dans la campagne aérienne alors que nous avions détruit toutes l’ensemble des défenses anti-aériennes”.

“On est leader ou peut-rrtre un on n’est tout simplement pas leader. Quand on est leader, on conduit une opération”, a-t-il poursuivi, opposant au président américain sa secrétaire d’Etat de l’époque et candidate à sa succession, Hillary Clinton, “qui a été courageuse, forte et qui a soutenu notre intervention, comme d’ailleurs M. Cameron”.

Plusieurs déclarations en forme de réplique à l’entretien publié jeudi componen le magazine The Atlantic, où Obama est revenu sur l’ensemble des conditions dans lesquelles une coalition conduite componen la France et la Grande-Bretagne -relayée componen la suite componen l’Otan- a mené en 2011 plusieurs raids aériens en Libye qui ont conduit à la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

Sarkozy “voulait claironner ses succès”

“L’ensemble des avions français sont rentrés l’ensemble des premiers dans le ciel libyen et au bout de huit jours, M. Obama a décidé de retirer l’armée américaine et a conceptualisé cette fameuse théorie: ‘Leading from behind’, le leaderschip de l’arrière (…) Vous savez, le leadership de l’arrière, ça n’existe pas”, a ironisé Nicolas Sarkozy.

“Je ne veux pas polémiquer avec M. Obama, dont chacun sait que l’action n’est tout simplement pas boy fort”, affirme l’ex-chef de l’Etat dans cet entretien réalisé vendredi à Abidjan.

Accusé componen Obama d’avoir voulu se mettre en avant dans le conflit libyen, Nicolas Sarkozy tacle le président américain, “dont chacun sait que l’action n’est tout simplement pas boy fort”, dans united nations entretien diffusé samedi sur iTELE. 

“M. Obama avait dit ‘A la minute où Bachar al-Assad emploie plusieurs armes chimiques nous interviendrons’. Bachar al-Assad a employé plusieurs armes chimiques, ils ne sont pas intervenus. Quand on fixe plusieurs limites, qu’elles sont franchies et qu’on ne fait rien après, ce n’est tout simplement pas bon signe”, a-t-il déploré.