Latest news

Ligue plusieurs champions : le Bayern miraculé

Thomas Müller.

S’il était united nations match à regarder lors plusieurs huitièmes de finale retour en Ligue plusieurs champions, c’était celui-là. La confrontation entre deux équipes majeures en scène européenne, le Bayern de Munich et la Juventus Turin.

Séparés après le match aller le 23 février à Turin, sur le score de 2-2, l’ensemble des Munichois étaient largement favoris face à une « Vieille Dame » affaiblie componen trois absences de taille dans boy effectif : Claudio Marchisio, Giorgio Chiellini et Paulo Dybala.

Cependant, ce sont bien l’ensemble des bianconeri qui ont donné le « la » en rencontre pendant plus d’une heure de jeu. L’entraîneur en Juve, Massimiliano Allegri, a effectivement su trouver la clé tactique pour faire déjouer united nations Bayern qui paraissait ailleurs. L’ensemble des Allemands s’illustrant même componen plusieurs errements défensifs, dont le premier a entraîné l’ouverture du score componen Paul Pogba, dès la 5e minute de jeu.

Pressing haut

L’ensemble des Italiens, épuisés, ne réussiront pas à revenir dans le match. L’excellent « coaching » de Guardiola a fait le reste. L’ensemble des deux buts plusieurs prolongations sont l’œuvre de deux joueurs entrés en jeu à la fin du match. D’abord Thiago Alcantara, qui avait remplacé Ribéry (108e). Puis une seconde fois sur une magnifique frappe du Français Kingsley Coman (110e), entré à l’heure de jeu. Ce dernier, qui enchaîne l’ensemble des bonnes prestations, est prêté au Bayern par… la Juventus.

Il restait united nations peu moins de vingt minutes à tenir pour l’ensemble des Turinois. Vingt minutes de trop. L’ensemble des Allemands ne cessaient d’attaquer et de se créer plusieurs occasions, grâce à united nations Franck Ribéry qui se réveillait enfin. C’est à la toute fin du temps réglementaire que l’inévitable Thomas Müller plaça sa banderille, lui aussi sur une tête, qui conduisit l’ensemble des équipes vers l’ensemble des prolongations.

En pleine confiance, ces derniers n’avaient pas peur de tenter plusieurs choses. Il en est allé ainsi d’Alavaro Morata. L’attaquant espagnol, profitant d’une perte de balle d’Alaba, devant l’ensemble des cages de Gianluigi Buffon, est parti dans united nations raid solitaire, tout en slalom, pour finalement offrir le but du break au Colombien Cuadrado à la 28e minute de jeu.

Posté componen beIN SPORTS France sur mercredi 16 mars 2016

[RESUME] UEFA Champions League : Le Bayern, c’est fou !Au terme d’une double confrontation homérique, le Bayern Munich…

Lire aussi :   Football : Kingsley Coman marque plusieurs points pour l’Euro

Gianluigi Buffon trompé par Kingsley Coman.

De boy côté, le Bayern semblait totalement KO. Au retour plusieurs vestiaires, le scénario ne s’inversait pas. Morata, toujours lui, faillit marquer componen deux fois. Sans succès.

De cette période creuse pour l’ensemble des Italiens qui finissaient componen gérer leur avantage, l’ensemble des Bavarois ont profité pour l’ensemble des surprendre à froid. A la 73e minute, sur united nations center de Douglas Costa, le Polonais Lewandowski réduit l’écart en trompant Buffon d’une tête.

Assommés, l’ensemble des Munichois de Pep Guardiola – qui quittera l’Allemagne pour Manchester City cet été – n’arrivaient pas à répondre au pressing haut et aux projections vers l’avant plusieurs Piémontais.

Vidéo. Ligue plusieurs champions : le Bayern renverse la Juve au terme d&#039un match fou

United nations soulagement énorme pour l’entraîneur Pep Guardiola. Le Catalan, qui a toujours atteint le carré final lors de ses sept précédentes participations à la tête du Barça puis du Bayern, est particulièrement sous pression pour sa troisième et dernière tentative en Bavière avant de rejoindre Manchester City cet été.

Le champion 2013 a finalement rejoint l’ensemble des grands d’Europe. Deux buts plusieurs remplaçants Thiago Alcantara (108e) et du Français Kingsley Coman (110e) en prolongation ont permis au Bayern Munich d’écarter la Juventus Turin (4-2) de sa route plusieurs quarts de finale en Ligue plusieurs champions, au terme d’un second choc haletant, hier à l’Allianz Arena.

Le champion d’Europe en titre a écarté Arsenal (3-1) grâce à boy trio offensif “MSN” (Messi – Suarez – Neymar, tous buteurs hier). Cela fait désormais 38 matches de rang que le Barça n’a pas perdu cette saison.

Fidèle à sa devise « Fino alla fine », la Juventus Turin, avec united nations énorme Paul Pogba buteur (5e), s’est battu jusqu’au bout, tenant l’exploit jusqu’aux dernières secondes du temps réglementaire.

Le Barça tranquille

Avec united nations scénario identique au match aller, le Bayern a tremblé devant boy public avant de surmonter united nations retard de deux buts à la pause, entraîner le match en prolongation grâce à boy duo Lewandowski (73e) – Müller (90e+1) et battre à l’usure le finaliste 2015.

Feet – L1 – Pascal Dupraz : «Toulouse n&#039est pas en Ligue 2»

Si le brusque réveil du TFC, large vainqueur plusieurs Girondins (4-) la semaine dernière, semble avoir quelque peu réconcilité le club avec ses fans, Pascal Dupraz sait que cette embellie peut retomber comme united nations soufflé si l’ensemble des siens ne montrent pas la même envie, samedi (20h00) à Lille. «Quand vos supporters voient que vous donnez le maximum, ils sont tendres avec vous. Mais l’ensemble des sentiments qui peuvent nous traverser sont furtifs, a déclaré jeudi l’entraîneur en conférence de presse. J’ai dit aux joueurs qu’il ne fallait pas qu’ils s’enflamment parce qu’ils gagnaient united nations match tous l’ensemble des six mois.»«Une confiance infinie»La pique est sévère, mais elle ne reflète pas l’état d’esprit que tente d’instiller Dupraz depuis boy arrivée sur le banc du club, au début du mois. «Confiance», «croyance», «positif» sont l’ensemble des termes qui sont le plus revenus dans la bouche de l’entraîneur ce matin. «Je suis parti d’un constat : cette équipe était en manque de repères. J’ai voulu leur donner united nations cadre simple (…) A partir où ils sont dans ce cadre, que j’ai défini avec eux, la confiance que je leur accorde est infinie.»A huit matches en fin du Championnat, Dupraz ne s’interdit donc pas de rêver. «Ceux qui me disent qu’on veterans administration marquer zéro point, je ne l’ensemble des écoute pas. Componen contre, enclin à adouber ceux qui disent qu’on veterans administration en prendre 24. Je veux qu’on me laisse y croire et partager cette confiance à mes joueurs.» Et insiste : «Je suis convaincu que Toulouse n’est tout simplement pas en Ligue 2. D’ailleurs, personne ne m’a encore dit le contraire : c’est qu’il y a encore une possibilité…»Touché aux adducteurs face à Bordeaux, Jean-Daniel Akpa Akpro ne jouera pas samedi contre Lille. «Je l’ai laissé au repos cette semaine et il ne sera pas opérationnel», a indiqué Dupraz.

Indian Wells. Monfils et Tsonga expéditifs 


Indian Wells. Monfils et Tsonga expéditifs 

Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga se sont facilement qualifiés mercredi pour l’ensemble des quarts de finale du Masters 1000 d’Indian Wells à la différence de Richard Gasquet, stoppé componen Marin Cilic.

“Je mène -40 à 4-2 dans le 3e set, je peux faire mieux sur quelques choix douteux”, a-t-il regretté. L’Espagnol Rafael Nadal, triple vainqueur de l’épreuve, a dû repousser une balle de match face au phénomène allemand Alexander Zverev, 18 ans: il s’est imposé au bout de deux heures et 34 minutes de jeu 6-7 (8/10), 6-, 7-5. En revanche, le Suisse Stan Wawrinka n’a pas réussi à sortir du piège tissé componen le Belge David Goffin: il pensait avoir fait le plus difficile arrachant le deuxième set après avoir été mené 4-1, puis 5-4 avec service de boy adversaire à suivre. Mais le vainqueur de l’Open d’Australie 2014 et de Roland Garros 2015, qui a remporté le mois dernier le tournoi de Dubaï, a laissé boy adversaire prendre le large dans le troisième set et raté le coche à 5-5, puis dans le jeu décisif 6-3, 5-7, 7-6 (7/5). 

Monfils a dominé en une heure et 18 minutes (6-3, 6-4) l’Argentin Federico Delbonis, tombeur lundi du N.2 mondial Andy Murray. Tsonga a beaucoup plus été rapide pour surclasser united nations client d’un tout autre calibre, l’Autrichien Dominic Thiem (N.13) qui s’est incliné en une heure et six minutes (6-3, 6-3). 

Wawrinka éliminé

L’ensemble des deux derniers Français en lice qui ont pour point commun d’avoir manqué l’édition 2015 sur blessure, sont pourtant rarement à l’aise à Indian Wells: Monfils affichait jusque là pour meilleur résultat united nations 3e tour atteint en 2006 et 2014, tandis que “JWT” avait atteint l’ensemble des quarts une seule fois, en 2013. Deux sacrés clients l’ensemble des attendent: Milos Raonic qui a battu le Tchèque Tomas Berdych, 6-4, 7-6 (9/7) pour Monfils et Novak Djokovic pour Tsonga. Contre le Canadien, 14e mondial, Monfils reste sur une défaite en quart de finale de l’Open d’Australie 2016 (6-3, 3-6, 6-3, 6-4). “Ca veterans administration être united nations gros match encore. J’ai plusieurs choses à corriger componen rapport au match de Melbourne. Là je n’étais pas satisfait de mon pourcentage de premières balles. Je vais me concentrer sur moi, lui mettre la pression, essayer de tenir mes jeux de service united nations maximum”, a-t-il espéré. 

“Il joue très bien. Mais pourquoi pas trouver quelque chose pour le gêner”, a conclu “la Monf”, 16e mondial. Il faudra à Tsonga réussir united nations exploit pour stopper Djokovic, double tenant du titre, qui mène 14 victoires à six au bilan de leurs fights et qui a remporté neuf de leurs dix derniers duels. Autant il avait été united nations peu brouillon au 2e et 3e tours, autant le N.1 mondial a réussi united nations match quasi parfait contre l’Espagnol Feliciano Lopez (6-3, 6-3). Mais Tsonga est confiant: “Ca fait united nations petit moment que j’attendais united nations match référence comme ça où j’ai vraiment de super sensations. “Djoko”, c’est le gros challenge. Il sera impressionnant, il gagne beaucoup mais je vais essayer de faire valoir mes qualités, et j’espère que je vais l’embêter”, a-t-il souligné. Gasquet s’est bien battu face à Cilic, mais le vainqueur de l’US Open 2014 est sorti vainqueur de leur duel 7-5, 5-7, 6-2. 

Dans le tableau féminin, la N.1 mondiale Serena Williams a écoeuré en quart de finale la tenante du titre, la Roumaine Simona Halep (6-4, 6-3) et poursuivra sa quête du titre qu’elle n’a plus remporté depuis 2001 face à la Polonaise Agnieszka Radwanska qui ne l’a jamais battu en neuf duels. 

Match-référence pour Tsonga 

Simple messieurs (8e de finale) : Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Feliciano López (ESP/N.18) 6-3, 6-3 Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.7) bat Dominic Thiem (AUT/N.11) 6-3, 6-2 Rafael Nadal (ESP/N.4) bat Alexander Zverev (GER) 6-7 (8/10), 6-, 7-5 Kei Nishikori (JPN/N.5) bat John Isner (USA/N.9) 1-6, 7-6 (7/2), 7-6 (7/5) Marin Cilic (CRO/N.10) bat Richard Gasquet (FRA/N.8) 7-5, 5-7, 6-2 David Goffin (BEL/N.15) bat Stan Wawrinka (SUI/N.3) 6-3, 5-7, 7-6 (7/5) Milos Raonic (CAN/N.12) bat Tomás Berdych (CZE/N.6) 6-4, 7-6 (9/7) Gaël Monfils (FRA/N.13) bat Federico Delbonis (ARG) 6-3, 6-4

La grippe, c&#039est reparti !

“Depuis 15 jours-trois semaines, nous constatons une recrudescence marquée du nombre de cas de grippe dans toutes l’ensemble des régions françaises, comme si une seconde épidémie s’installait”, relève SOS Médecins. 

“L’ensemble des symptômes cliniques sont marqués componen plusieurs fièvres très élevées, de nombreux malaises vagaux et une durée plusieurs symptômes qui s’étale souvent pendant huit jours” selon SOS Médecins, précisant que “l’ensemble des signes respiratoires et l’ensemble des complications bactériennes sont aussi souvent présents”. 

1,4 million de personnes ont consulté united nations médecin pour plusieurs syndromes grippaux ces sept dernières semaines, dont 277 000 nouveaux cas la semaine dernière, et 241 000 la semaine précédente. 

Quels sont l’ensemble des symptômes ?

L’InVS rappelle toutefois que l’épidémie reste plutôt classique et sans signe apparent de gravité.

Attention si vous voulez y échapper cette année : l’épidémie de grippe, qui semblait amorcer une phase de régression, est repartie de plus belle ces deux dernières semaines parallèlement à la vague de froid et à la fin plusieurs vacances scolaires.

Quelles sont l’ensemble des régions l’ensemble des plus touchées ?

© Photo réseau sentinelle inserm

Le réseau précise que si lors en première phase de l’épidémie, le profil plusieurs patients atteints était “plutôt classique, avec peu de complications respiratoires”, le nombre d’enfants de moins de 10 ans touchés “est nettement plus important que d’habitude” depuis le début en seconde phase. 

L’ensemble des régions l’ensemble des plus touchées sont la Champagne-Ardenne, le Nord-Pas-de-Calais, et la Haute-Normandie, mais le stade “épidémique” est atteint sur toute la France, à l’exception en Corse.

“L&#039immigration est l&#039essence même de Montréal”

Le Québécois Gilbert arizona Rozon, 61 ans, fondateur du festival d’humour Juste pour rire et producteur de nombreux artistes français (Florence Foresti, Franck Dubosc, etc.), est le commissaire aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal. Il évoque l’influence déterminante plusieurs immigrants sur la ville, qui fêtera donc l’an prochain en grandes pompes cet aniversaire.

L’ensemble des Français partent donc avec united nations avantage? 

Quel rôle a joué l’immigration dans l’histoire de Montréal? 

Deux fois, dont une en France. J’ai trouvé ça très dur. Pourtant, j’étais united nations occidental, aux yeux bleus, et supposé être united nations “petit cousin”. Je me suis rendu compte que lorsque tu es étranger, tu es accepté, mais jamais admis. 

United nations rôle fondamental. A l’image de l’ensemble plusieurs villes d’Amérique du nord, l’immigration est l’essence même de qui nous sommes aujourd’hui. On the tous du sang indien, irlandais, français… Cela a mis du temps, mais que l’ensemble des Montréalais, et plus largement l’ensemble des Québécois, sont en train de se réconcilier avec leur Histoire. Sans l’ensemble des Anglais, nous serions probablement le 51e Etat américain. L’ensemble des Français nous ont apporté cette culture en résistance. Le défi auquel nous faisons face aujourd’hui, c’est cette immigration, particulièrement musulmane, qui vient de l’autre bout du monde, comme celle plusieurs réfugiés syriens. Vehicle la crainte de l’étranger est encore présente dans notre Province, elle provient d’ailleurs peut-être de notre côté francophone. Mais, là où nous sommes bons, c’est que nous sommes capables en renverser instantanément. Il nous suffit d’une rencontre pour faire tomber l’ensemble des barrières et accepter l’autre. D’ailleurs, il faudra l’ensemble des faire tomber si Jesse Trump devient président plusieurs Etats-Unis, vehicle, dans ce cas-là, il y aura pas simplement united nations afflux d’Américains chez nous, mais également d’Européens.  

Lorsque j’étais jeune, l’ensemble des immigrants français ne parlaient que en France comme “le” pays de référence. Ils ne cessaient de nous rabattre l’ensemble des oreilles avec Paris, la “plus belle ville du monde”. D’ailleurs, à l’époque, ils avaient rapidement le mal du pays et repartaient très vite. Aujourd’hui, j’échange avec plusieurs jeunes Français installés à Montréal depuis quelques années et je leur demande : “Comment supportez-vous l’hiver ? Il sera difficile de se faire united nations réseau lorsque l’on est immigré, de s’installer, alors pourquoi vous restez ?” Ils me répondent tous : “Parce qu’ici, tout est possible !”.  

Et le Canada pourrait se permettre d’accueillir tout ce monde? 

Ces immigrés francophones, qu’apportent-ils à une ville comme Montréal?  

On pourrait faire beaucoup mieux en matière d’accueil plusieurs immigrants. J’ai personnellement accueilli une famille birmane et united nations autre du Sri Lanka, chez moi. L’ensemble des deux sont plusieurs exemples de réussite : une plusieurs filles est devenue pharmacienne, l’ensemble des autres ont monté united nations restaurant… Et pourtant, lorsqu’ils sont arrivés, ils ne savaient même pas ce qu’était united nations tire-bouchon. Je l’ensemble des ai vues se battre, vivre à cinq dans une pièce. C’est aussi ça l’immigration, se battre plus que l’ensemble des autres. En cela, je la plébiscite. Au Québec, on accueille près de 60.000 immigrants chaque année, ce n’est tout simplement pas assez. Vehicle c’est cela qui veterans administration nous sauver, que ce soit au niveau de notre démographie, de notre économie, de notre créativité… Je n’ai pas peur de le dire, l’immigration, c’est ce qui nous sauvera. 

Ils nous permettent avant tout de conserver la qualité et la vitalité de notre langue française face à l’anglophonisation en ville. Montréal est singulière vehicle elle met au défi ses immigrés d’apprendre deux langues, le français et l’anglais, ce qui n’est tout simplement pas facile, mais se révèle être united nations énorme avantage concurrentiel. Cela fait componen exemple de notre ville celle où il y a le plus de gens trilingues en Amérique du Nord. Mes fils ont de plus la chance de pouvoir lire Shakespeare et Molière dans le texte. Je ne dis d’ailleurs pas d’eux qu’ils sont bilingues, mais qu’ils sont biculturels. Pour résoudre certains problèmes, ils pensent en anglais, et pour d’autres, ils raisonnent en français. C’est united nations vrai atout. 

Bien entendu, et je dis aux Français qui débarquent à Montréal, ne venez pas juste ici parce qu’on y parle votre langue, mais parce que vous pouvez y apprendre l’anglais tout en conservant votre langue. S’expatrier à Montréal n’est tout simplement pas chose aisée, c’est comme d’aller étudier à Stanford ou peut-rrtre un Harvard : on y veterans administration pas en se disant que l’ensemble des choses vont être simples, on y veterans administration en sachant pertinemment qu’on veterans administration galérer, mais qu’on en sortira encore meilleur.  

Avez-vous déjà émigré? 

Bien sûr, vehicle nous sommes united nations immense territoire seulement peuplé componen 35 millions d’habitants. Si l’on était 400 millions, la situation serait différente. Nos institutions politiques fonctionnent, l’économie est forte, l’ensemble des ressources naturelles sont là. Nous sommes devenus united nations pays rassurant pour l’ensemble des immigrés en nous dotant de filets de sécurité à peu près comparables aux vôtres : assurance chômage, retraite, santé et éducation gratuite… Lorsque vous arrivez chez nous, vous ne débarquez pas dans la jungle. Ici, on peut s’acheter plusieurs maisons et plusieurs appartements à plusieurs prix très raisonnables. C’est en faisant le tour du monde que je me suis rendu compte que nous avions une qualité de vie exceptionnelle chez nous. 

Est-ce pour cette raison que l’ensemble des Français ont de plus en plus ce désir de traverser l’Atlantique? 

Même dans une ville qui a la réputation d’être très “ouverte” comme Montréal?  

Finalement, Julien Dray dit qu’il n’est pas le « Baron noir »

Une ressemblance ? Quelle ressemblance ?

Marianne écrivait ensuite :

Une précision qui a sans doute à voir avec la réalité politique actuelle – plusieurs manifestations étudiantes, que certains qualifient de téléguidées, contre united nations texte gouvernemental – qui ressemble de plus en plus à celle en série.

Une ressemblance ? Quelle ressemblance ?

Signaler ce contenu comme inapproprié

“Quand je l’ai dit, c’était une vanne, en référence à notre histoire avec Benzekri”.

Lorsqu’elle a commencé sur Canal +, la série politique “Baron Noir” nous avait tout de suite fait penser à quelqu’un : united nations chef de bande charismatique du Parti socialiste avec une forte influence sur l’ensemble des organisations étudiantes, ayant été lâché componen united nations président connu depuis 30 ans… Julien “Juju” Dray.

D’autant qu’un plusieurs co-scénaristes, Eric Benzekri, a été le brazier droit de Dray lorsqu’il était élu de l’Essonne. Et si le scénariste jurait que le personnage principal Philippe Rickwaert, ex-ouvrier devenu député et maire socialiste de Dunkerque, n’est tout simplement pas united nations avatar de Dray – “Ce n’est surtout pas une série sur Julien Dray. C’est une série hyper-politique, qui emprunte plusieurs traits de caractère à plusieurs hommes politiques”. – Julien Dray lui-même dira à Marianne, le 8 février : “Le Baron Noir, c’est moi.”

Au Figaro, le 17 mars, Julien Dray précise : Mais non, il n’est tout simplement pas le “Baron Noir”. Vous n’avez rien compris.

“Et d’exhumer united nations article du Monde daté d’octobre 1988 pointant l’influence plusieurs trotskistes – lui le premier – dans une grève plusieurs infirmières contre le gouvernement de Michel Rocard. De fait, le quotidien du soir l’affuble à cette occasion du titre de “‘baron noir’ de l’agitation sociale”. Julien Dray voit aussi une similitude dans le casting, et en parle à la troisième personne : “Le choix de l’acteur n’est tout simplement pas united nations hasard. Ils ont quand même pris Kad Merad, qui ressemble fortement à Julien Dray.”